Breaking News
Home / COOPÉRATION / Migration: Des experts internationaux décortiquent la question de Mobilité et migrations internationales

Migration: Des experts internationaux décortiquent la question de Mobilité et migrations internationales

La Cour suprême américaine a offert mardi 26 juin 2018 une victoire symbolique à Donald Trump sur son décret migratoire controversé, mais sa politique de «tolérance zéro» à l’immigration illégale était de facto suspendue faute de place pour détenir les familles arrêtées à la frontière mexicaine.

Selon le rapport annuel de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, les guerres, les violences et la persécution ont propulsé les déplacements forcés dans le monde vers un nouveau record, avec 68,5 millions de personnes déracinées en 2017, soit une toutes les deux secondes, soit environ la population de la Thaïlande.

Le terme « réfugié » fait référence à toute personne qui, « craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tells événements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner », d’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Les réfugiés qui ont fui leurs pays pour échapper au conflit et à la persécution représentent 25,4 millions sur les 68,5 millions de personnes déracinées, soit un accroissement de 2,9 millions par rapport à 2016 et aussi la plus forte augmentation jamais enregistrée par le HCR pour une seule année. Parallèlement, le nombre de demandeurs d’asile qui étaient toujours en attente de l’obtention du statut de réfugié au 31 décembre 2017, a augmenté d’environ 300 000 pour atteindre 3,1 millions. Les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays sont au nombre de 40 millions, soit un peu moins que les 40,3 millions de déplacés internes en 2016.et les pays en développement sont les plus affectés.

A Lire aussi  Afrique: Parenté à plaisanterie " une alliance cathartique"

Le Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire s’est à plusieurs reprises penché sur les questions relatives à la protection et au bien-être des familles de réfugiés, y compris la question du regroupement familial.1 Tout dernièrement, dans la Conclusion sur la protection internationale adoptée à sa 49ème session en 1998 (A/AC.96/911, par. 21), le Comité exécutif a rappelé le principe de l’unité de la famille proclamé dans les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme et a notamment recommandé que les gouvernements prennent les mesures appropriées pour veiller à ce que l’unité de la famille soit maintenue….Lire:⇒ La suite




About Mohammed Gherrabi

Check Also

ROYAUME DU MAROC : 40 pays Africains à la Conférence Ministérielle Africaine sur l’appui de l’Union Africaine au processus politique des Nations Unies sur le différend régional sur le Sahara.

. Cette Conférence, qui connaît la participation d’une quarantaine de pays africains, en provenance des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *