Home / CULTURE / Maroc: Un porte parole du gouvernement, pourquoi faire ?

Maroc: Un porte parole du gouvernement, pourquoi faire ?

Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement
M. Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement
Un porte parole du gouvernement, pourquoi faire ?

Le marketing politique change et doit s’adapter aux pratiques des nouvelles générations : la gestion des réseaux sociaux doit être parfaitement maîtrisée. Twitter s’affiche comme un moyen de communication associé à une forme de démocratisation politique et de transparence. Utilisé habilement, il peut devenir le moyen de gagner des électeurs : les réseaux sociaux ont peut-être aidé Donald Trump à remporter la présidentielle américaine.

Donald Trump est un utilisateur hyperactif de Twitter. Mais si le milliardaire l’utilise massivement pour communiquer avec ses 26 millions d’abonnés (près de 35 000 tweets postés depuis son inscription, soit environ douze par jour). Le compte Twitter de Donald Trump est devenu l’outil de communication principal du prochain président des Etats-Unis, qui distribue les bons et mauvais points, que ce soit aux parlementaires américains, à ses adversaires politiques ou aux dirigeants étrangers…

Un porte-parole de gouvernement est une personne dont la fonction est celle de porte-parole pour le compte d’un gouvernement, ce qui consiste à exprimer à la presse, et donc à l’opinion publique, la position et l’opinion de ce gouvernement sur certains sujets – les plus sensibles étant réservés au chef du gouvernement – et à retranscrire la teneur des réunions gouvernementales. Le titulaire n’est pas systématiquement membre du gouvernement mais, lorsqu’il l’est, ce n’est pas toujours sa fonction spécifique.

La classe politique marocaine n’échappe pas à cette expansion fulgurante d’Internet. En effet, les hommes politiques s’en servent de plus en plus pour afficher leurs programmes et promouvoir leurs campagnes. Ils le font à travers des sites web personnels, ainsi que par le biais de celui de leur parti, mais également en passant par les réseaux sociaux. On observe un nombre croissant de personnalités politiques possédant un profil sur un ou plusieurs réseaux. Certains ministres se sont pourtant prêtés au jeu en se mettant au diapason de la twittosphère. Ces ministres n’hésitent pas à répondre, créant ainsi une proximité inédite avec les marocains.

Mais gare aux erreurs. En octobre, Eric Besson a tweeté un message destiné à être privé : “Quand je rentre je me couche. Trop épuisé. Avec toi ?” Rapidement repérée, il est remplacé par un agrémenté d’un “lol”, typique du langage Internet lorsqu’un utilisateur utilise le ton de l’humour (“Laughing out loud” en anglais pour “rire aux éclats” en français)

Les ministres marocains n’ont pas nécessairement besoin de passer par le réseau de microblogging pour avoir de la visibilité. La télévision leur offre une grande capacité de diffusion de leur communication.

A Lire aussi  Donald Trump zappe une Afro_Américaine |Vidéo|

Le recours à un porte-parole est-il encore pertinent ?

Le rôle de porte-parole est crucial dans la stratégie de communication d’une entreprise, d’une institution ou d’un parti politique. En plus des dirigeants et des experts qui composent une structure, il est le maillon entre cette dernière et son écosystème médiatique. A lui de relayer les messages et d’amplifier l’écho d’un discours officiel. Dans un temps médiatique où l’information est toujours plus rapide et changeante, le porte-parole doit permettre à l’action politique de s’inscrire dans le temps long, et de donner à chacun les moyens d’en comprendre le sens

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Charif Hamidi, un Marocain nominé au Top 50 “meilleur prof du monde”.

L’équipe Ed4.0 est heureuse d’annoncer que notre cofondateur, M. Charif Hamidi, a été sélectionné parmi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *