Home / COOPÉRATION / Maroc / Mali / CINEMA: LE MALI MAGNIFIE SOUHEL BEN BARKA

Maroc / Mali / CINEMA: LE MALI MAGNIFIE SOUHEL BEN BARKA

(Avec Madou’s Camara
Crédits photographies CcomPRM -Madou’s)
La Première Dame du Mali, distingue le réalisateur Maroco-Malien Souhel Ben Barka, lors du dîner gala des journées cinématographiques Mali-Maroc. Le cineaste maliano

C’était à l’occasion du dîner Gala offert par l’Ambassade du Royaume du Maroc au soir du premier coup de clap donné par Keita Aminata Maiga, Première Dame du Mali et Présidente de l’ONG AGIR dans la matinée du 14 décembre 2018 au Conservatoire des Arts et des Métiers Balla Fasseké Kouyaté.

Le dîner gala a eu lieu dans un grand hôtel de Bamako en présence de nombreuses grandes personnalités dont les proches collaborateurs de la Première Dame , l’Ambassadeur, le personnel de l’Ambassade du Royaume du Maroc et le de grandes figures du monde cinématographique malien.

Marraine des journées cinématographiques, la Première Dame a remis au réalisateur Maroco-Malien Souhel Ben Barka une distinction pour ses œuvres cinématographiques utiles au public et à la société. La projection du film intitulé « Les Tambours du feu » dont il est le réalisateur aura lieu ce samedi à 17 h au Ciné-Magic Babemba. Le film parle de trois Rois marocains.

Après la remise de la distinction à Souhel Ben Barka, la Première Dame a rendu hommage au realisateur qui leur a donné le goût du cinema dans leur jeunesse, au ciné club du Lycee Askia Mohamed de Bamako. L’occasion était bonne pour Keita Aminata Maiga de remercier l’Ambassade du Maroc pour l’initiative et inviter les cinéastes maliens et marocains à réaliser plus d’œuvres cinématographiques.

Souheil Ben Barka est un réalisateur marocain, également scénariste et producteur, né le 25 décembre 1942 à Tombouctou (Mali), d’une famille originaire de Goulimine. Il est ancien élève du Centro Sperimentale di Cinematografia italien.

Souhel Ben Barka fut également Directeur du Centre Cinématographique Marocain de 1986 à 2003. Le Réalisateur Maroco-Malien est né à Tombouctou (Mali) en 1942, Souhel Ben Barka a fait des études au Maroc, puis en Italie, au Centro Sperimentale de Rome. il a tourné son premier long métrage, « Les Mille et Une mains » en 1972, puis « La guerre du pétrole n’aura pas lieu » en 1975. Ses activités de réalisateur (Noces de sang, Amok, La bataille des trois rois, Les tambours de feu, Les amants de Mogador) sont indissociables de son travail de producteur et de distributeur-exploitant de salles. Il possède parallèlement des studios à Ouarzazate, où il accueille les tournages étrangers (américains pour l’essentiel). Il prépare actuellement un film sur le grand géographe du XVIe siècle « Léon l’Africain », qui aura pour titre « Le chrétien de la Mecque ».

Filmographie
1974 : Les Mille et Une Mains
1975 : La guerre du pétrole n’aura pas lieu
1976 : Noces de sang
1982 : Amok
1990 : Les Cavaliers de la gloire
1996 : L’Ombre du pharaon
2002 : Les Amants de Mogador

Appel aux états généraux du cinéma au Mali

Pour rappel , « Cinéma et Migration » est le thème des journées et traite de l’actualité cauchemardesque que vit les jeunes du Continent à la recherche de l’Eldorado.

D’autres distinctions ont été remises au cours de l’événement, notamment à des personnalités maliennes et marocaines du domaine du cinéma pour la reconnaissance de leur mérite dans leurs efforts au développement du cinéma en Afrique et dans le monde entier. A ce titre l’ancien directeur du CNCM, ex CNPC, journaliste émérite et ex ambassadeur, Modibo DIARRA, a lancé un appel aux autorités du Mali pour la convocation des états généraux du cinéma. Pour lui, le cinéma, au delà du divertissement est une industrie qui porte dans le développement socio-économique d’un pays.

A Lire aussi  OIM / MIGRATION ET SANTÉ: PROMOTION DES SERVICES PSYCHOSOCIAUX ET D’ASSISTANCE AUX MIGRANTS AU MAROC

Dans cette veine, la première dame, lors de sa prise de parole a invité les cinéastes seniors Souhel Ben Barka et Cheick Oumar Sissoko à réaliser un film sur le Mali.

Avec, mediasdusahel

CINÉMA: LA PREMIERE DAME DU MALI, MADAME KEITA AMINATA MAIGA DONNE UN COUP DE CLAP ENTRE LE MALI ET LE MAROC.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Le Maroc lance la Fondation ‘‘Triple A’’(L’initiative pour l’adaptation de l’agriculture Africaine )

Dans ce cadre, elle aura pour mission: Défendre la cause de l’agriculture africaine et, particulièrement, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *