Home / SANTÉ / Lutte contre les MGF : Chantal Compaoré magnifie ” le rôle capital des encadreurs” pédagogiques ».

Lutte contre les MGF : Chantal Compaoré magnifie ” le rôle capital des encadreurs” pédagogiques ».

Lutte contre les MGF : Chantal Compaoré magnifie ” le rôle capital des encadreurs” pédagogiques ».



(MGF: mutilations génitales féminines)
L’enseignement des modules traitants des pratiques néfastes à la santé des filles et des femmes dans les établissements secondaires a été au cœur d’une rencontre entre l’épouse du Président du Faso, Madame Chantal Compaoré, et les encadreurs pédagogiques de la région du Centre, ce lundi 29 septembre 2014, à la Maison de la femme de Ouagadougou.

La Première Dame du Burkina Faso, ambassadrice de bonne volonté du Comité interafricain sur les pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants, a tenu à encourager les inspecteurs et conseillers pédagogiques, chargés d’encadrer les enseignants dans l’instauration de modules en la matière dès cette rentrée, notamment dans les programmes de français, philosophie et Sciences de la vie et de la terre (SVT).

« Dans la croisade contre les pratiques traditionnelles néfastes », a dit Chantal Compaoré, « je salue la volonté du Gouvernement burkinabè qui traduit, à chaque nouvelle étape, ses engagements en actions concrètes ».

En effet, a-t-elle précisé, le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a entrepris de reformer les curricula et d’y intégrer des contenus MGF, au primaire et au post primaire. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du continuum éducatif 2014-2015.

« Le ministère des Enseignements secondaire et supérieur a actualisé des documents élaborés en 2003. Il a relu les contenus, examiné les points d’insertion et élaboré les textes d’études pour accompagner les programmes en français, en philosophie et en Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) », a-t-elle poursuivi.

Dans l’objectif d’atteindre la tolérance zéro aux mutilations génitales féminines, l’épouse du Chef de l’Etat a « magnifié le rôle capital des encadreurs pédagogiques ».

« Je suis venue ce matin à votre rencontre pour vous saluer et vous encourager. Vous êtes des acteurs privilégiés du développement de notre système éducatif. Je souhaite donc vous dire que l’insertion de modules sur les mutilations génitales féminines est une stratégie capitale pour leur élimination », a insisté Madame Compaoré avant d’inviter les acteurs à faire les réformes nécessaires et à veiller au bon déroulement des enseignements dans les classes.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

(VIDEO) L’Afrique décortiquée par un expert chinois

Officiellement, l’Europe déploie sa coopération au nom du « développement » et des « Objectifs du Millénaire ». Depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>