Home / Environnement / L’impact des pesticides sur la biodiversité “Vidéo”

L’impact des pesticides sur la biodiversité “Vidéo”

Mohammed Cherqaoui
Mohammed Cherqaoui
Mohammed Cherqaoui,  Porteur de l’identité, les peines et les angoisses paysannes Écologue, études agricoles et de droits Observateur, constateur, chercheur. Président, fondateur de l’association Mergued, Ruralité sans frontières. Agriculteur résident, Apiculteur. Membre d ONG nationales et internationales de droits humains . Expert agro- arboricole national Consultant de médias et politiques Désigné parmi les experts internationaux, par la commission économique des nations unis pour l’Afrique CEA/AN pour la…. Participation a l’étude du dossier concernant l’indépendance financière de la femme rurale. Invité officiellement en tant qu’intervenant Au sommet africain agricole de Dakar.

L’impact des pesticides sur la biodiversité dépend de plusieurs facteurs:

Plusieurs phénomènes peuvent en effet accroître l’impact des pesticides sur la faune et la flore sauvages. Parmi ceux-ci, retenons notamment :

  • la dispersion des produits : lors du traitement d’une culture par des pesticides, une proportion non négligeable de produit est disséminée dans l’environnement, au-delà des zones traitées.;
  •  la non sélectivité : rares sont les pesticides qui ont un effet sélectif, c’est-à-dire ciblé sur une seule espèce ou un groupe d’espèces, car ils interviennent sur des processus fondamentaux du métabolisme (photosynthèse, croissance, reproduction, etc.) communs aux espèces visés et aux autres espèces ;
  •  la toxicité de la molécule active et de ses produits de dégradation : elle est variable d’un groupe d’espèces à un autre;
  •  la rémanence de la molécule et sa capacité d’accumulation dans la chaîne alimentaire : certains pesticides comme les organochlorés (le DDT ou le lindane par exemple) sont peu ou pas dégradés dans le sol et les milieux contaminés (eau, etc.). De ce fait, ces pesticides vont s’accumuler dans les plantes, voire dans les graisses animales, et donc de se concentrer tout au long de la chaîne alimentaire.
A Lire aussi  Sophie Marceau / « Mère nature »: Tout le monde doit entendre son message.

Les effets des pesticides sur la faune et la flore sauvages
Ce sont surtout des espèces au sommet de la chaîne alimentaire (mammifères, oiseaux, etc.), qui témoignent des problèmes posés par les pesticides. Mais les insectes (notamment butineurs comme les abeilles et papillons) et les animaux à sang froid (comme les reptiles et les amphibiens) sont les plus touchés. Ainsi, des micro-organismes à la baleine bleue, toutes les espèces sont des victimes, actuelles ou à venir, des millions de tonnes de pesticides déversées sur la planète…⇒ La source

About Mohammed Gherrabi

Check Also

New York: comment un un étudiant londonien a entraîné une épidémie de rougeole (la plus importante depuis 20 ans)

Une étude parue fin juillet dans la revue JAMA Pediatrics a levé le voile sur l’épidémie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>