Home / CULTURE / “Pussy Riot”: L’image du match de la finale de la coupe du monde 2018

“Pussy Riot”: L’image du match de la finale de la coupe du monde 2018

L’image du match de la finale de la coupe du monde 2018 Une “Pussy Riot”, militante féministe révolutionnaire russe qui demande la libération des prisonniers politiques russes est rentrée avec un immense courage sur le terrain et fait un “tope la” avec Kylian Mbappé. Elle est aujourd’hui en prison avec ses camarades tout comme Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien au 63ème jour de grève de la faim.

Une « splendide finale ! », s’est ému un internaute russe qui pensait moins à la victoire de la France sur la Croatie qu’à la performance des Pussy Riot. Vêtus d’uniformes semblables à ceux de la police, deux femmes et un homme du collectif punk anti-Poutine (ainsi nommé depuis 2011) sont parvenus à troubler quelques secondes la finale de la Coupe du monde, dimanche 15 juillet, en pénétrant sur la pelouse en plein milieu du match. Furtive, leur action spectaculaire n’en a pas moins fait le tour du monde, comme cette photographie saisie sur l’instant d’une Pussy Riot tapant dans les mains du joueur français Kylian Mbappé.

A lire aussi:⇒ Kylian Mbappé a décidé de donner sa prime a « Premiers de cordée »

Ils étaient quatre, un homme, Piotr Verzilov, et trois femmes – Olga Kouratcheva, Olga Pakhtousova et Veronika Nikoulchina –, bien décidés à attirer l’attention sur les atteintes aux droits humains en Russie. Mais seuls trois d’entre eux ont parcouru quelques mètres sur le terrain; la quatrième a été attrapée sur la touche. Les quatre membres du collectif ont été condamnés par un tribunal de Moscou à quinze jours de prison et à trois ans d’interdiction de fréquenter des événements sportifs.

A Lire aussi  Coupe du Monde 2018: Kylian Mbappé a décidé de donner sa prime a "Premiers de cordée"
Une membre du groupe Pussy Riot est arrêtée après avoir interrompu la finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie, dimanche 15 juillet 2018 à Moscou.  (MLADEN ANTONOV / AFP)
Une membre du groupe Pussy Riot est arrêtée après avoir interrompu la finale de la Coupe du monde entre la France et la Croatie, dimanche 15 juillet 2018 à Moscou. (MLADEN ANTONOV / AFP)
Pussy Riot (signifiant littéralement « émeute de chattes », en anglais) est un groupe de punk rock féministe russe, originaire de Moscou. Formé en 2011, le collectif organise à Moscou des performances artistiques non autorisées pour promouvoir les droits des femmes en Russie et, en 2012, pour s’opposer à la campagne du Premier ministre Vladimir Poutine en vue de l’élection présidentielle. À la suite d’une exhibition jugée profanatoire (« prière punk ») dans une église orthodoxe, trois d’entre elles sont condamnées le 17 août 2012 à deux ans d’emprisonnement en camp de travail pour vandalisme et incitation à la haine religieuse. Ekaterina Samoutsevitch est libérée en septembre 2012. Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina retrouvent la liberté en décembre 2013.


About Mohammed Gherrabi

Check Also

Stephen Cohen : “Je pense qu’il y a une chance réelle de guerre entre les Etats-Unis et la Russie”

“Je pense qu’il y a une chance réelle de guerre entre les Etats-Unis et la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *