Home / CULTURE / “L’homme africain n’est pas rentré dans l’Histoire” – Nicolas Sarkozy est “rentré ” dans l’histoire judiciaire

“L’homme africain n’est pas rentré dans l’Histoire” – Nicolas Sarkozy est “rentré ” dans l’histoire judiciaire

La marche de l’histoire africaine a été freinée par la Traite et l’esclavage.
Contrairement à ce que déclare Sarkozy, la civilisation africaine a existé depuis la nuit des temps comme l’a pu démontrer scientifiquement Cheik Anta Diop. Les recherches au niveau de l’évolution des peuples noirs montrent que les difficultés de ces derniers ont commencé réellement à partir de la Traite négrière, de l’esclavage initiés par les occidentaux et qui se transformeront par la suite en colonisation. Et certains passages du livre s’apparentent à des leçons d’histoire africaine que l’on donne à Sarkozy, une histoire africaine écrite par les Africains. Et il n’est pas étonnant de voir le président français ne pas assumer l’héritage peu glorieux de la France laissé aux Africains. Il n’était pas parti à Dakar pour parler de repentance. A chaque étape négative de la colonisation, Sarkozy tentait de « protéger » ses ancêtres en énumérant les actions positives posées par ces derniers. Et les historiens de lui rappeler la disproportion existant entre les actions humanitaires de la colonisation et les affres des travaux forcés instaurés par celle-ci dans l’exploitation des matières premières du continent.


Nicolas Sarkozy est “rentré ” dans l’histoire judiciaire

About Mohammed Gherrabi

Check Also

L’EMSI représente le Maroc au Salon International des Inventions d’Istanbul ISIF’18

  La représentation se fera à  travers les deux laboratoires de Recherche, de Développement et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>