Breaking News
Home / MONDE / Lettre d’une femme Touareg à Madame Fatou Bensouda

Lettre d’une femme Touareg à Madame Fatou Bensouda

Bismillah Arahman Erahim. Je viens par mes mots simples défendre par ma plume mon peuple en réponse au titre médiatisé de certains journaux “Un Touareg à la CPI” ce qui démontre que les Touaregs sont visés par l’amalgame, brisés par des frontières, humiliés par des pouvoirs. Qui veulent toujours les voir impuissants pour continuer à les critiquer, les contrarier. Je tiens à vous rappeler que 50 années après la colonisation de la France, le peuple Touareg nomade a vécu en toute honnêteté sans être mentionné comme fauteur de trouble, ni atteinte aux êtres et à leurs biens matériels. Ce qui doit leur valoir le TITRE D’HOMME HONNETE. Malgré la grande misère qu’ils vécurent et la famine qui élimina bon nombre de familles Touaregs à l’insu du monde dans un silence total ou l’assistance manquait, les Touaregs gardaient leur patience et évitaient vols et banditisme.

Lettre d'une femme Touareg à Madame Fatou Bensouda

Seules quelques très rares ONG occidentales venaient à leur aide dont l’UNICEF. Avec quelques soins et vivres très insuffisants dont ne bénéficiaient pas la plupart étant éleveurs nomades loin dans le désert. Malgré toutes ces catastrophes, les Touaregs, la tête haute, sont restés tels qu’ils étaient, un peuple honnête et digne, patient et respectueux sans se donner au banditisme. Ils sont presqu’inexistants sur les listes des prisons, ce qui est à applaudir et à féliciter, car là, ils prouvent au monde leur droiture, leur bonne foi et leur Bonne éducation.

Ce que ceux qui les ignorent et les méconnaissent doivent savoir d’eux. Les Touaregs sont un peuple brave et non violent. Ils n’ont participé à aucune guerre mondiale et non plus à l’immigration vers les cotes européennes. Ils n’ont jamais porté tort à qui que ce soit, voire les milliers de touristes qui parcouraient leur désert. À ne pas oublier que c’est sur les sables mouvants du Ténéré, pays Touareg, qu’a débutée la course du Paris-Dakar au succès connu sur la scène mondiale. C’est là, dans ce désert, que les participants à cette course ont séjourné en toute sécurité.

Je vous rappelle que c’est entre les campements ouest qu’est né Alfaqi condamné pour avoir démoli des mausolées en banco que ces touristes dormaient à la belle étoile sur les dunes. Où ce peuple Touareg dans son hospitalité recevait tout hôte pour démentir carrément. Le fait de vouloir faire d’un Touareg autre chose qu’un paisible nomade. J’appelle tous ceux qui ont sillonné ce désert à démentir formellement ces fausses accusations qui visent à nuire au peuple Touareg. Faut-il condamner par la CPI qui juge et condamne pour génocide Alfaqi pour avoir démoli murs en banco sans offenser ni les morts, ni les vivants et sans toucher les tombes ni les déplacer de leurs places ? Je suis née et j’ai grandi à Tombouctou et je connais bien ces mausolées qui tombaient en ruines et sur lesquels les petits enfants s’amusaient sans courir aucun risque de menaces. Je vous rappelle encore que nous sommes un peuple musulman et Tombouctou une ville musulmane de très longue date, ce que l’Histoire dans les manuscrits retrace et que notre Religion l’Islam est monothéiste et condamne toute sorte d’idolâtrie et toute construction de mausolée pour adoration.

Voyons condamner Alfaqi pour avoir démoli des murs en banco, ce qui est vu pour atteinte au Patrimoine alors qu’il n’a ni défoncé les tombes, ni retiré les corps qu’elles contiennent. N’avez-vous pas assisté aux tombes égyptiennes déterrées pour leurs trésors et exposés dans les musées ? Faut-il condamner Alfaqi pour avoir démoli des briques et se taire et ignorer les auteurs de plusieurs touaregs morts à Tombouctou, dont le vieil Arabe interviewé par vos chaînes. Sans oublier les jeunes brûlés vifs à Gao et les images atroces des corps entassés dans des puits ? Où était Humains Right ? Faut-il condamner Alfaqi pour être de la brigade des mœurs qui interdit L’illicite, appelle les musulmans à être corrects alors que la France a aussi sa brigade des mœurs, ce que j’ai lu dans ses livres à mon jeune âge ? Faut-il faire d’Alfaqi un coupable pour avoir démoli des murs en banco sans nuire à aucune âme tandis que l’Uranium extrait par Areva sur la terre Touareg à Arlit s’exploite depuis 40 ans et n’est que pollution et cause de mortalité et destruction de la faune et de la flore ? Sans oublier la pollution du désert Touareg après les essais nucléaires, qui furent la cause des grandes sécheresses et maladies ou moururent nos populations Touaregs et seul leur désert a porté leur deuil.

J’appelle Madame Fatou à voir autour d’elle un monde où la guerre brûle les nations. Les gazons et les tensions et où un déluge de feu déloge les orphelins et les veuves. Et met leur case à feu pour voir la différence entre cette horreur et la destruction d’un mausolée en banco, pour lequel Alfaqi est condamné. J’appelle à la paix dans le monde.

Le peuple touareg s’est vu dépourvu de sa terre, parle colonisateur qui en a fait des Frontières et de nouvelles lois qui visent à humilier ce peuple libre. Je compte sur la bonne compréhension de la Hollande, ce pays qui a réduit ses prisonniers par une bonne justice. Je l’appelle à ne pas croire aux faux témoignages rapportés sur mon peuple, ces braves nomades qui se sont vu après la colonisation liés aux frontières sans que leur avis soit demandé, encore en ce siècle qui crie aux droits de l’homme. Qu’Allah nous protège.  Veuillez, agréer Madame mes respects.

 

Avec, malijet

About Mohammed Gherrabi

Check Also

URGENT – Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP Gaid Salah demande l’application de l’Article 102

L’Armée Algérienne (ANP) fait la pluie et le beau temps… « Il faut adopter une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *