Home / POLITIQUE / Les plus anciens chefs d’État africains en exercice

Les plus anciens chefs d’État africains en exercice

Né à Acoacán dans le district de Mongomo, il est le troisième enfant d’une fratrie de dix. Il débute ses études à huit ans à l’école officielle de Mongomo puis au groupe scolaire Cardinal de Cisneros à Ebebiyin.

En 1963, il intègre les cadets de la garde territoriale puis, la même année, l’Académie générale militaire de Saragosse (Espagne). Il se spécialisera dans la conduite de véhicules militaires.

Il débute sa carrière militaire en 1965 dans la garde territoriale de Guinée équatoriale à Mikomeseng.

En 1969, son oncle, Francisco Macías Nguema, est élu président de la République. Celui-ci lui offre le poste de commandant de l’armée et des régions militaires de la capitale. L’année suivante, toujours par son oncle, il est promu au ministère de la Défense en tant que directeur général de l’approvisionnement et de la planification.

En 1975, il prend la tête des forces armées puis est nommé vice-ministre des Forces armées populaires en 1979. La même année, il renverse son oncle, prend le pouvoir comme président du Conseil militaire suprême avant d’être nommé président de la République en 1982. À ce jour (janvier 2015), c’est le plus ancien chef d’État africain en exercice.

Le 22 août 1982, la proclamation des résultats du référendum sur une nouvelle Constitution annonce une majorité de 95,38 % de oui. Il sera élu président de la République en 1989 (99,96 % des voix) et réélu en 1996 (99 %), en 2002 (97,1 %) et 2009 (96,7 %).

Ces dernières années[Quand ?], le président Obiang semble être tombé entièrement sous l’influence de son épouse qui n’a de cesse de vouloir faire accéder son premier fils, (Teodorín Nguema Obiang Mangué, fils du président) à la présidence équato-guinéenne. Ce dernier, ancien diplomate aux États-Unis, y a été arrêté en février 2001 pour détention illicite et introduction illégale de drogue aux États-Unis et n’a dû son salut qu’à son immunité diplomatique (l’affaire est étouffée). Il rentre alors au pays pour devenir ministre du Pétrole.

Teodorín Nguema Obiang Mangué, fils du président

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo est élu, lors du 16e sommet de l’Union africaine, président en exercice pour un an entre février 2011 et janvier 2012.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Médecins Du Monde Belgique

Migration / Maroc: Les « Union Européenne » en Afrique et Médecins Du Monde

Nous revenons avec de nouveaux éléments sur les scandales intarissables de Médecins du Monde Belgique au Maroc. Rappel: Dirigeants …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>