Home / COOPÉRATION / Le NEPAD devient l’Agence de développement de l’Union Africaine (UA)

Le NEPAD devient l’Agence de développement de l’Union Africaine (UA)

Le NEPAD: Le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (New Partnership for Africa’s Development) est un projet de développement à l’échelle continentale grâce à des infrastructures. Il a été initié par les chefs d’États des pays africains suivants : Afrique du Sud (Thabo Mbeki), Algérie (Abdelaziz Bouteflika), Nigéria (Olusegun Obasanjo), Sénégal (Abdoulaye Wade)

Le Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique) change de nom. Il s’appellera désormais Agence de développement de l’Union africaine.

Derrière ce changement de nom, il y a la volonté de rendre plus opérationnel cet organe de planification et de coordination des projets de développement en Afrique. C’est ce qu’explique le président sénégalais, Macky Sall qui préside actuellement le Comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du Nepad.

RFI: « C’est parce que nous sommes devenus une terre d’opportunités et de promesses considérables qu’il nous faut également changer de stratégie pour être dans le temps de l’action. L’Afrique est sur la bonne voie. Les projets s’accélèrent dans le secteur des transports, des TIC, de l’énergie où nous devons renforcer nos efforts pour résoudre le paradoxe d’un continent doté d’immenses ressources naturelles mais où l’électricité est la plus chère dans le monde. La question de l’énergie doit rester au cœur des priorités du NEPAD si nous voulons réussir le pari de l’industrialisation du continent ». Macky Sall

Le NEPAD provient de la fusion de deux autres plans proposés pour l’Afrique : le Plan Oméga et le Millenium African Plan ou Plan MAP.

Les plans Oméga et MAP apparaissent au cours de l’année 2000 afin de pallier le retard immense de l’Afrique en matière de développement sur la scène internationale. À l’époque, l’Afrique est en effet le seul continent dont le développement et la présence internationale régressent.

Le plan Oméga:

En janvier 2001, le président sénégalais Abdoulaye Wade propose au sommet France-Afrique de Yaoundé, le Plan Oméga. Celui-ci vise à “résorber l’écart entre pays développés et pays sous-développés par des investissements massifs d’origine externe, coordonnés à l’échelle continentale, pour poser les bases du développement du continent africain”.

Le plan MAP:

De leurs côtés, le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le président nigérian Olusegun Obasanjo et le président d’Afrique du Sud Thabo Mbeki proposent le plan MAP, qui tente principalement d’incorporer l’Afrique au sein des actions mondiales.

About Mohammed Gherrabi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>