Home / MONDE / Le Danemark: Un projet comparé aux actes “Nazi” envers les refugiés

Le Danemark: Un projet comparé aux actes “Nazi” envers les refugiés

Le 10 décembre, le gouvernement Danois a introduit une proposition de loi qui autoriserait la confiscation de bijoux de valeur des réfugiés arrivant dans le pays. La loi devrait bientôt être votée au parlement, relaie le Washington Post. Le quotidien américain précise même qu’il est à peu près sûr que le texte sera soutenu par la majorité.

le ministre de l’Intégration danois, Sören Pind, aurait déclaré que cette loi donnera aux autorités “le pouvoir de fouiller dans les vêtements et les bagages des demandeurs d’asiles – et d’autres migrants qui veulent rester au Danemark sans permis- afin de trouver des biens qui pourront couvrir les dépenses“.

Une loi anti-réfugiés ?

La loi s’appliquera aussi aux réfugiés déjà présents sur le territoire et devrait être effective dès février 2016. Elle permettrait aux policiers de saisir de l’argent liquide ainsi que les objets dont ils jugent la valeur suffisante, à partir de 300 euros, selon une chaîne de télévision danoise.

Le ministre de l’Intégration a affirmé que les demandeurs d’asile seront en mesure de garder les biens nécessaires pour maintenir un niveau de vie modeste, comme par exemple les montres et les téléphones portables. Les objets avec une certaine valeur sentimentale ne seront pas saisis à moins d’avoir une valeur financière considérable. Les alliances ne seront normalement pas confisquées.

Pour défendre sa loi, le ministre danois a rappelé que les réfugiés obtenant un titre de séjour pouvaient bénéficier de l’école gratuite, du système de santé danois, de cours de langues et de formations professionnelles. Un discours qui est loin de convaincre certains, sachant que les autorités ont récemment décidé de diminuer de 50% les prestations sociales accordées aux migrants.

Les objets saisis sont donc supposés contrebalancer les dépenses générées par les réfugiés. Certains experts ont néanmoins estimé que l’impact financier d’une telle mesure ne compenserait pas ces frais. Selon eux, cela constitue une preuve que le véritable objectif du gouvernement est d’essayer de dissuader les migrants de venir au Danemark.

Un projet comparé aux actes Nazi

Cette proposition a déjà rassemblé un grand nombre d’opposants qui l’ont qualifiée de mesquine et cruelle. Ils ont comparé cette situation à celle des nazis lors de la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’ils avaient dépossédé les juifs de tout objet de valeur. Pour défendre son projet, Sören Pind a expliqué vouloir éviter certaines situations, comme celle où “un homme arrive avec une valise pleine de diamants et demande protection au Danemark“. Ajoutant que cela ne lui semblait pas juste.

Une explication qui n’a pas convaincu les détracteurs de cette loi, qui ont aussi demandé, de façon ironique, si le gouvernement comptait prendre les plombages en or des demandeurs d’asile.

Une pétition “Non à la confiscation des biens des migrants” avait recueilli vendredi près de 5.900 signatures sur le site www.skrivunder.net.

 

Avec, lalibre.be 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

CAN 2019: au Cameroun ou au Maroc? Ahmad Ahmad patron de la CAF réagit

Le Maroc devrait bien remplacer le Cameroun dans l’organisation de la CAN 2019. C’est ce …