Home / MONDE / Fusillade de Munich: L’auteur a piégé ses victimes sur Facebook

Fusillade de Munich: L’auteur a piégé ses victimes sur Facebook


La fusillade qui a ensanglanté Munich vendredi soir a été perpétrée par un forcené souffrant de problèmes psychiatriques, sans lien avec le djihadisme. L’auteur de la tuerie de Munich (sud) avait sans doute piégé ses victimes en piratant un compte Facebook pour les inviter à se rendre dans un restaurant McDonald’s et y bénéficier de réductions, a affirmé le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière.



Fusillade de Munich
Fusillade de Munich

L’auteur , un Germano-Iranien de 18 ans identifié comme David Ali Sonboly, né à Munich et qui fréquentait une école de la ville, a ouvert le feu sur des passants vendredi soir dans un centre commercial et à promixité.

David Ali Sonboly le (forcené¹) avait sans doute piégé ses victimes en piratant un compte Facebook pour les inviter à se rendre dans un restaurant McDonald’s et y bénéficier de réductions, a affirmé le ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière. Celui-ci a également souligné que le jeune homme de 18 ans avait probablement été victime dans le passé de “harcèlement” par d’autres “jeunes de son âge”. “Il y a eu avant vraisemblablement un compte Facebook piraté“, a expliqué M. de Maizière lors d’une conférence de presse à Berlin. Ce compte incitait les victimes à venir profiter “des offres spéciales ou des réductions” de la chaîne de restauration rapide au centre commercial où s’est déroulée la fusillade sanglante vendredi soir. “Certains éléments laissent penser (que la personne qui a piraté le compte) est le tueur“, a ajouté le ministre alors que l’invitation à se retrouver dans le fast-food était fixée à 16H00 (14h00 GMT) vendredi. Selon les médias, le tireur, David Ali Sonboly, aurait posté ce message sur Facebook: “Je vous offre ce que vous voulez mais pas trop cher“.

Il a tué neuf personnes et blessé seize autres vendredi en fin d’après-midi avant de prendre la fuite et de se suicider non loin du centre commercial. La plupart des morts sont des adolescents ou des jeunes: trois étaient âgées de 14 ans, deux de 15 ans, les autres ayant 17, 19, 20 et 45 ans. Parmi les personnes décédées figurent trois Kosovars, trois Turcs et un Grec.

¹: Une personne emporté par la colère, la fureur.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Espagne: elle accouche d’un bébé noir et accuse son mari d’avoir trop bu du café (Vidéo)

Les usagers de l’hôpital universitaire de Valence en Espagne on été témoins d’une dispute peu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *