Home / CULTURE / Algérie / L’appel de Mouwatana: opposé à un cinquième mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika

Algérie / L’appel de Mouwatana: opposé à un cinquième mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika

Quelques dizaines de personnes, opposées à une reconduction d’Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays, se sont rassemblées ce 12 août à Alger. Présente à proximité, la police a procédé à quelques interpellations.

C’est la première fois que les militants du mouvement Mouwatana (Citoyenneté), créé au début de l’été, tentent une manifestation publique dans les rues de la capitale Alger.

A l’appel de Mouwatana, un mouvement politique opposé à un cinquième mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées ce 12 août à Alger.

Les militants de ce mouvement ont été aujourd’hui interpellés par la police à la place des martyrs sous prétexte que les manifestations sont interdites dans la capitale.

Il s’agit du Me Salah Dabouz, Sofiane Djilali président de Jil Jadid, le journaliste Saad Bouakba et Zoubida Asoul ainsi que d’autres militants.

Selon des militants présents sur les lieux de la manifestation, la police a tenté de leur confisquer leurs smartphone avant d’être embarqués.

Au cours de ces derniers mois, de nombreuses personnalités politiques issues des rangs de la majorité présidentielle ont invité le président algérien à se présenter à la prochaine élection présidentielle prévue dans huit mois. «Nous ne pourrions être que ravis que le président poursuive ses fonctions à la tête de l’Etat», avait déclaré en avril dernier, le Premier ministre algérien. Malgré ces appels répétés, le président algérien maintient toujours le suspense sur ses futures intentions.
“Les Algériens, eux, savent parfaitement de quoi je parle: eux qui sont dirigés depuis bien trop longtemps par une vrai momie.” le journaliste de France Inter, Anthony Bellanger.

A Lire aussi  L’Algérie menacée par une crise alimentaire

Sur un ton sarcastique, le journaliste de France Inter, Anthony Bellanger a été sans ambages contre les dictateurs algérien et zimbabwéen, lors de sa chronique géopolitique d’hier, 16 août, où il a cherché à trouver des points communs entre les deux hommes qui sont au pouvoir depuis « bien trop longtemps ». Ecouter/lire la chronique ⇓

Une momie au pouvoir, voici le film d’horreur que les Algériens  sont contraints à regarder. Il est temps, grand temps  de donner à César ce qui appartient à César: une momie, même par extraordinaire encore en vie, c’est fait pour les musés.gbès est mieux que dra….

About Mohammed Gherrabi

Check Also

La main tendue de SM le Roi à l’Algérie: Les réactions fusent à l’international, la presse algérienne s’est vue “divisée”

En effet, les réactions officielles quant à l’appel du Souverain à la création d’un mécanisme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *