Home / Business / L’Afrique est riche, mais pourquoi les africains sont pauvres ?

L’Afrique est riche, mais pourquoi les africains sont pauvres ?

L’Afrique a été longtemps spoliée par des mains étrangères et l’est encore aujourd’hui, les nouvelles découvertes de gisements attise l’appétit des grands groupes internationaux.

Avec environ plus d’un milliard d’habitants, l’Afrique est officiellement considéré par tous les indicateurs comme étant le continent le plus pauvre du monde. Mais paradoxalement l’Afrique reste le continent le plus riche au monde en termes de ressources naturelles.

  • Pourquoi disons-nous que l’Afrique est riche mais les africains sont pauvres ?
  • Quelles sont les causes de cette pauvreté ? et comment mettre fin à cette pauvreté ?
  • Depuis combien d’année les ONG disent-elles aider l’Afrique ?
  • Pourtant rien ne change. Où va tout cet argent ?

C’est vrai que l’Afrique est riche à travers ses ressources naturelles mais ces dernières sont exploitées par des compagnies étrangères qui le plus souvent n’apportent pas grand-chose à l’économie nationale. Ces entreprises profitent d’une main d’œuvre abondante et moins chère et une faible pression fiscale pour réaliser de gros chiffres d’affaires.

Les pays africains possèdent une part importante des réserves mondiales de ressources naturelles, ce qui représente en soi une source d’espoir pour l’avenir du continent.

Selon les informations recueillies par le correspondant de l’agence de presse turque Anadolu, un volume important des minerais (pétrole, gaz naturel, diamant, or, uranium, cobalt, platine, cuivre, tantale) utilisés dans la fabrication de produits de notre quotidien sont extraits du sous-sol continent africain.

L’Afrique a été longtemps spoliée par des mains étrangères et l’est encore aujourd’hui, les nouvelles découvertes de gisements attise l’appétit des grands groupes internationaux.

Les plus importantes ressources de cobalt, utilisé dans la fabrication des téléphones et ordinateurs portables se trouvent au Rwanda et en République Démocratique du Congo (RDC).

La RDC fournie, à elle seule, plus de la moitié des besoins mondiaux en minerai de cobalt.

En ce qui concerne l’or et le diamant, certains pays africains font parties des plus grands acteurs du secteur.

A Lire aussi  Conférence: Festival International Africain de la musique pour la paix et la stabilité en Afrique et au Maroc...

Le Botswana, l’Afrique du Sud et la RDC sont parmi les plus grands producteurs de diamant au monde avec la Russie et le Canada. Pour l’or, c’est l’Afrique du Sud et le Ghana.

Utilisé comme combustible dans les centrales nucléaires, l’uranium est l’un des autres atouts du continent.

Compte tenue des capacités de production, le Niger et la Namibie se placent respectivement en 4 ème et 5 ème position des producteurs d’uranium dans le monde après le Kazakstan, le Canada et l’Australie.

Par ailleurs, le rhodium et le platine, deux minerais qui interviennent dans la composition des filtres utilisés pour les pots d’échappements de nos véhicules, proviennent majoritairement d’Afrique du Sud.

Malgré la présence d’importantes réserves de pétrole et de gaz naturel, certains pays africains ne sont pas encore en mesure de les extraire par eux mêmes. Mais selon certaines estimations, dans un avenir proche, la Mozambique, le Kenya et l’Ethiopie figureront parmi les acteurs importants du secteur énergétique.

Au Mozambique, lors de ces dix dernières années, d’importantes réserves de gaz naturel et de charbon ont été découvertes. Ce pays devrait, à l’horizon 2022, compter parmi les plus grands exportateurs de gaz liquéfié.

Quand au Nigeria et à l’Angola, ces deux pays arrivent en tête des producteurs de pétrole du continent africain, respectivement 13 ème et 14 ème plus grands producteurs mondiaux.

Pour ce qui est du gaz naturel, ce sont l’Algérie, l’Egypte et le Nigéria qui se placent en tête du tableau.

Même si un développement notable est observé dans l’économie africaine grâce à l’exploitation des ressources naturelles, cela à très peu de retentissement sur le quotidien de la population en raison de la corruption, des crises politiques, des contrats secrets arrangés pour le compte des grandes sociétés et des affrontements qui sont légion.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Afrique / En Ouganda, la Cour suprême supprime de la limite d’âge pour la présidence

La Cour suprême ougandaise a validé jeudi la suppression de la limite d’âge de 75 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *