Home / MONDE / La star du foot Samuel Eto’o entrain de marcher dans les pas de George Weah, Samuel Eto’o répond à Jeune Afrique

La star du foot Samuel Eto’o entrain de marcher dans les pas de George Weah, Samuel Eto’o répond à Jeune Afrique

 Samuel Eto'o répond à Jeune Afrique
Samuel Eto’o répond à Jeune Afrique
Dans un entretien au magazine Jeune Afrique, la star du football Samuel Eto’o annonce qu’il est candidat à la présidentielle au Cameroun. L’information est en réalité un poisson d’avril, Eto’o ne sera pas le prochain footballeur président.

Après la récente élection de George Weah comme président du Libéria, une autre star du football africain se verrait bientôt à la tête de son pays ? Jeune Afrique annonce dimanche 1er avril que Samuel Eto’o, le célèbre attaquant camerounais, passé par les clubs les plus prestigieux d’Europe, a l’intention de se présenter à l’élection présidentielle au Cameroun, prévue en octobre 2018.

Évidemment, l’annonce est à prendre avec des pincettes car nous sommes le 1er avril. Afrikmag avait d’ailleurs déjà plaisanté à ce sujet en 2016. De plus, les déclarations du footballeur camerounais à Jeune Afrique ont de quoi dérouter, même si elles restent dans l’esprit de ce personnage hors-norme. Florilège : « Quand on a joué avec John Terry, ce ne sont pas quelques milices séparatistes qui peuvent vous effrayer » ou encore « Samuel Eto’o a dit non au Real Madrid, alors que George Weah a dit oui au Paris Saint-Germain. »

Toujours est-il que derrière la probable plaisanterie se cache une rumeur persistante sur sa candidature à la présidentielle du Cameroun. Samuel Eto’o avait laissé entendre en août 2017 qu’il avait  « toujours rêvé de faire la politique, mais qu’il attendait ». Avant d’ajouter : « Bah on dirait bien que le moment tant attendu est enfin là ! ». Le footballeur n’a d’ailleurs jamais caché ses engagements sociaux mais élude souvent la question de son entrée en politique.

A Lire aussi  La machine "AQMI, Boko haram, Polisario......." Manipulation médiatique, secte islamique ou outil de déstabilisation politique en Afrique

Suite à la publication de cet article, Samuel Eto’o a démenti vouloir se présenter à la présidentielle camerounaise et dénoncé ce poisson d’avril lancé par Jeune Afrique, que nous avons repris sur notre site.

Voici quelques extraits de son Droit de réponse publié sur sa page Facebook:

« En tant que camerounais je suis profondément respectueux des institutions de mon pays et ceux qui les incarnent. J’estime par conséquent que l’élection présidentielle de 2018 au Cameroun et l’exercice de la fonction suprême sont très importants pour que l’on puisse en parler avec autant de légèreté (…)

J’estime que les propos attribués à ma modeste personne sous le couvert d’une supposée farce sont absolument réducteurs et dénotent un manque de respect total de la part de leurs auteurs. »

Avec, Source

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Ruben Um Nyobè: Héros national camerounais

Les héros de l’Afrique oubliés: à la découverte de Ruben Um Nyobé le héros oublié du Cameroun

Ruben Um Nyobe est né en 1913 à Song Peck près de Boumyebel dans l’arrondissement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>