Home / COOPÉRATION / La Russie annule la dette des pays africains les plus pauvres

La Russie annule la dette des pays africains les plus pauvres

Moscou a décidé d’annuler une partie de la dette des pays «les plus pauvres» d’Afrique. Cette décision a été annoncée par Vladimir Poutine après une rencontre avec son homologué guinéen.

La Russie a effacé les dettes représentant 20 milliards de dollars pour les pays les plus pauvres du continent africain, a déclaré Dimitri Polyansky, premier vice-ambassadeur russe aux Nations Unies.

« Notre pays prend des mesures pour alléger le fardeau de la dette des pays africains. La dette des pays pauvres très endettés a été amputée de plus de 20 milliards de dollars, y compris des programmes de « dette pour le développement » « , a déclaré M. Polyansky lors de son discours à la réunion du Conseil de sécurité sur la situation en République démocratique du Congo.

Il a ajouté que la Fédération de Russie alloue des fonds pour la mise en œuvre de programmes d’assistance internationale aux pays africains par l’intermédiaire du FMI, de la Banque mondiale, de l’OMS, du Fonds des Nations Unies pour l’enfance, du Programme alimentaire mondial et de l’Organisation internationale de protection civile.

Le président russe a fait ces annonces après des négociations menées à Moscou avec son homologue guinéen, Alpha Condé. Les deux dirigeants se sont mis d’accord pour une coopération plus étroite dans le domaine de l’éducation, des sciences et technologie et de la lutte antidrogue. Ils ont également procédé à un échange des décorations : le président guinéen s’est vu décoré de l’Ordre de l’amitié, et son homologue russe s’est vu élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre du mérite.

Moscou a déjà effacé une grande partie des prêts contractés auprès de l’URSS. Durant les 20 dernières années, la Russie a annulé plus de 140 milliards de dollars de dettes, dont 30 milliards de dollars à Cuba et 11 milliards de dollars à la Corée du Nord.

Dans sa publication annuelle (World Factbook) présentant la situation géographique, démographique, politique, économique et militaire dans chaque pays du monde, la Central Intelligence Agency (CIA), l’une des agences de renseignement des Etats-Unis, a levé le voile sur le niveau d’endettement de l’ensemble des pays de la planète.

Dans le classement des 23 pays les plus endettés au monde présenté par le site Business Insider, l’Afrique marque cinq fois sa présence.

Ainsi, voici les 5 pays africains les plus endettés en pourcentage de leur PIB.

A Lire aussi  Burkina Faso : opposition et société civile valident la "Charte de transition"

Erythrée (119,8% du PIB)

Si le Japon (234,7%) est le pays le plus endetté au monde, l’Erythrée est la nation qui présente le plus haut niveau d’endettement en Afrique. Endetté à plus de 119,8% de son PIB (2,6 milliards $), le pays de la corne de l’Afrique présente aujourd’hui une situation économique préoccupante, selon la Banque mondiale, due en grande partie à l’insécurité dans la zone, la sècheresse, sa politique économique presque autarcique. Ces situations ont accentué les déficits budgétaires, contraignant la dette publique à atteindre des niveaux insoutenables alors que la croissance économique régresse d’année en année.

Cap vert (116,8%)

Bien que considéré comme le pays le plus stable d’Afrique, le Cap-Vert a vu sa dette prendre, ces dernières années, des dimensions incontrôlables. A l’inverse de la croissance économique qui n’a pas suivi une courbe ascendante à cause de la faiblesse des recettes touristiques. De 70% du PIB en 2010, la dette publique capverdienne est passée très vite à 116,8% en 2017.

Mozambique (100,3%)

La croissance robuste du pays n’a pas pu freiner l’envol de la dette publique. Malgré ses performances et perspectives positives, le Mozambique s’est enlisé davantage sous le fardeau de la dette. Le pays dirigé par Filipe Nyusi fait la une des médias depuis quelques mois à cause d’une affaire de dette cachée évaluée dans un premier temps à environ 1,12 milliard $ avant d’être portée, suite à un audit international, à 2 milliards $, la semaine dernière. La dette publique a grimpé à 100,3% des richesses produites dans le pays.

Egypte (92,6%)

Malgré la résilience de son économie, la dette publique égyptienne est restée élevée, mais demeure soutenable au vu des récentes perspectives de différentes institutions comme le FMI, Moody’s ou encore la Banque Mondiale. Le pays a mis en place une série de réformes qui devraient relancer l’activité économique en berne depuis le printemps arabe. Cependant, jusqu’au moment où la CIA présentait sa publication, l’Egypte présentait un niveau d’endettement évalué à plus de 92,6%.

Sao Tomé-et-Principe (89,5%)

Sao Tomé-et-Principe, dernier de la liste est sur une pente périlleuse. L’île de 200 000 habitants est endettée à près de 89,5% de son PIB (350 millions de dollars). A juste titre, le FMI pense que seules des réformes d’austérité pourraient relancer l’économie de l’archipel.

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Republique de Gondwana president fondateur Crédit photo: awaseydou.mondoblog.org
Partagez!

C’est où le Gondwana? (RTTDG) La République très-très démocratique du Gondwana.

Que ce soit par courrier ou de visu, les Gondwanaises et les Gondwanais me posent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>