Home / Business / La révolution libyenne: le colonel Kadhafi avait dépensé $3.5 million (£2.1m) pour des mercenaires du polisario

La révolution libyenne: le colonel Kadhafi avait dépensé $3.5 million (£2.1m) pour des mercenaires du polisario

mercenaries sit inside a prison in Benghazi Photo: REUTERS
Mercenaries sit inside a prison in Benghazi Photo: REUTERS

Les conventions de Genève¹  fournissent les bases d’une définition du mercenariat, reprises par la future loi française. Peut-être considérée comme «mercenaire» toute personne qui répond à l’ensemble de ces critères : «Etre spécialement recruté pour combattre dans un conflit armé», «prendre ou tenter de prendre une part directe aux hostilités», «en vue d’obtenir un avantage personnel ou une rémunération nettement supérieure» à celle des combattants réguliers, ne pas être «ressortissant» ou «membre des forces armées d’un Etat partie au conflit» et «ne pas avoir été envoyé en mission officielle par un autre Etat».

Le Polisario est à la base une création de Kadhafi il peut même s’en vanter d’être le père fondateur mais qui subsiste grâce à Alger qui s’en sert comme un simple levier de pression… il est normal que ces mercenaires lui rendent la monnaies de sa pièce, surtout qu’ils payent bien.

Après leur victoire éclair sur les troupes de Kadhafi à Tripoli, les rebelles libyens essayent à présent de gérer le problème des prisonniers. Selon une source haut placée au sein du CNT (Conseil National de Transition), des milliers de partisans de Kadhafi ont été arrêtés, parmi lesquels des centaines de mercenaires africains et 556 mercenaires du polisario. Le CNT, désormais attentif à son image après avoir été reconnu presque unanimement à l’international, a ainsi donné des ordres stricts à ses troupes pour traiter convenablement les prisonniers, Moustapha Abdeljalil, Président de la transition,  mettant même sa démission dans la balance. Dans le cas des mercenaires du Polisario-dont plusieurs ont été arrêtés dans la ville de Zawiya, mais également au sein du complexe militaire de Bab El Aziziah à Tripoli- le CNT a ordonné leur transfert vers Benghazi en attendant de « mettre la main sur le reste des éléments du Polisario se trouvant en Libye », selon la même source.

A lire aussi:⇒ Aicha Kadhafi s’exprime

La décision du CNT a été prise à la suite de l’attaque menée le 22 août par les rebelles contre l’ambassade d’Algérie à Tripoli. Dans les locaux de la chancellerie algérienne, les combattants anti-Kadhafi auraient trouvé des documents particulièrement compromettants pour Alger, révélant un soutien massif au colonel Kadhafi. Les dossiers ont révélé ce qui était en partie connu : une aide militaire et logistique algérienne à Kadhafi, outre la présence sur le sol libyen de plusieurs centaines de mercenaires du Polisario. Le CNT en a conclu que, mis à part les 556 éléments arrêtés, d’autres mercenaires du Polisario auraient été tués dans les combats ou bien se seraient évanouis dans la nature à la faveur de la confusion générale qui a suivi l’écroulement du régime.

A lire aussi:⇒ Bouteflika, Escobar et Carlos

Pour en avoir le cœur net, le CNT a donné des ordres pour continuer à traquer les survivants afin de les arrêter et les traduire en justice, explique notre source libyenne. La présence de mercenaires du Polisario aux côtés du clan Kadhafi avait provoqué, dès le début de l’insurrection, une forte tension entre le CNT et Alger.

Le premier accusant les responsables algériens de soutenir le dictateur libyen par l’envoi de mercenaires sahraouis du Polisario. En mars déjà, Ali Richi, ancien ministre libyen des migrations  avant de rejoindre le camp de la rébellion, avait dénoncé la présence de mercenaires du Polisario aux côtés des troupes de Kadhafi. De leur côté, des rapports de l’OTAN avaient corroboré cette présence sur la base de révélations faites par d’anciens responsables libyens qui se sont joints à la rébellion.

Lire: ⇒ Rapports de l’OTAN

Avec, Source

Genève¹: Protocole I du 8 juin 1997 additionnel aux conventions de Genève du 12 août 1949.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

La presse algérienne a « mordu à l’hameçon » de Layla Haddad :

Layla Haddad a publié, sur sa page facebook une fake new annonçant qu’elle était la fille …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>