Home / ECONOMIE / La référence!!!! voilà le résultat de cette référence/ Il y a toujours un « Mais »…

La référence!!!! voilà le résultat de cette référence/ Il y a toujours un « Mais »…

 pour simplifier la création d’entreprise au Maroc

Formalité

1 : Certificat négatif Formalité

2 : Établissement des statuts Formalité

3 : Établissement des bulletins de souscription Formalité

4 : Blocage du montant du capital libéré Formalité

5 : Établissement des déclarations Souscription / Versement Formalité

6 : Dépôt des actes de création et formalités d’enregistrement Formalité

7 : Inscription à la patente et identifiant fiscal Formalité

8 : Immatriculation au registre de commerce Formalité

9 : Affiliation à la CNSS Formalité

10 : Publications officielles…

Litre aussi⇓⇓⇓

Le complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat avait été fermé, depuis décembre 2013, pour la réalisation de travaux de rénovations afin qu’il soit aux normes de la FIFA et abriter la fameuse CAN qui n’a pas eu lieu. Pendant plus de six mois les équipes des FAR et du FUS étaient contraintes d’évoluer loin de leurs bases traditionnelles, respectivement à El Jadida et dans un terrain de la capitale qui servait, auparavant, pour ses entraînements. Le coût global de toute cette opération de lifting ratée avoisine les 220 millions de dh.

Ce qui a changé avec le « code 2006 »

  • Tout d’abord l’absence de référence à de précédents marchés de même nature ne peut plus constituer un critère éliminatoire. En clair, il faut bien commencer un jour et les « débutants » ne sont plus écartés.
  • La possibilité pour une TPE de sous traiter officiellement une ou plusieurs parties des prestations. Ainsi, une TPE pourra postuler même si elle ne peut à elle seule prendre tout en charge.
  • L’obligation est faite aux marchés publics de réserver un quota de candidatures émises par des TPE/PME
  • Les TPE peuvent désormais demander pour quelles raisons elles n’ont pas été retenues.

Comment obtenir des marchés publics ?

Les dirigeants de TPE doivent respecter des règles précises pour que leurs dossiers aient une chance d’aboutir.

Tout d’abord, il est conseillé aux patrons d’être extrêmement sélectifs et de ne choisir que des marchés correspondant à leurs compétences. Enfin sur la forme, il est indispensable de respecter à la lettre des processus parfois longs. Bon à savoir : il existe des conseils spécialistes dans l’obtention de ces marchés qui peuvent vous assister.

Ph. Getty images

  • Faites-vous connaître par les acheteurs publics en prenant rendez-vous et en laissant vos coordonnées. Cela vous permettra d’être recontacté dans le cadre des marchés de gré à gré et dans le cadre des MAPA (marchés à procédures adaptées) où les modalités de mise en concurrence sont déterminées par chaque acheteur public en fonction de sa taille, de la nature du marché et du nombre de concurrents potentiels.
  • Pour les appels d’offres, inscrivez-vous sur la plateforme « Réseau Commande Publique « Vous recevrez par email les marchés publics qui répondent à vos critères d’activité, nature d’acheteurs publics et zones géographiques.
  • Préparez le dossier de présentation de votre entreprise en vous faisant accompagner la première fois par un spécialiste.
  • Références clients (il n’est cependant pas possible d’écarter une entreprise sur le seul motif qu’elle n’a pas de références)
  • L’historique de votre société,
  • Les résultats des trois dernières années,
  • Vos domaines de compétence,
  • votre avantage concurrentiel,
  • votre organigramme,
  • vos procédures
  • vos moyens techniques et humains
  • Répondez en utilisant des formulaires appelés DC4, DC6, DC7 … Des cas pratiques sont exposés dans ces documents.
  • Rassemblez les pièces administratives qui accompagnent la réponse :
    • Kbis de moins de trois mois,
    • Copie des attestations d’assurance,
    • Etat annuel des certificats reçus (DC7 qui peut être demandé une fois par an au Trésorier Payeur Général du département dès lors qu’on est à jour de ses obligations fiscales et sociales), …
  • Etablissez le « mémoire technique » en suivant des critères d’attribution établie par l’acheteur. Pour que votre offre soit la plus avantageuse (la moins chère), vous devrez avoir en tête les critères d’attribution lors de la rédaction de votre réponse ! Un plan de mémoire technique est présenté dans le « Mode d’Emploi des imprimés et des notices ». Dans le mémoire technique, vous présenterez la méthodologie retenue et le planning de la prestation. N’oubliez pas de demander l’avance sur marches publics de 5%, qui vient d’être portée à 20 % dans le cadre du plan de relance pour les marchés publics d’Etat et ses établissements publics nationaux.
  • Dès lors que l’acheteur vous informe que votre entreprise a été retenue, pour pouvoir être payé après avoir assuré la prestation, vous devrez penser à envoyer vos factures selon l’échéancier établi par l’acheteur public. N’hésitez pas à utiliser le financement « OSEO » pour obtenir une avance de trésorerie.
  • Si votre entreprise n’est pas retenue, vous pouvez demander à l’acheteur public par écrit les raisons qui ont justifié le rejet de votre candidature.
A Lire aussi  Elumelu : 1000 entrepreneurs africains sélectionnés ..


*

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Zimbabwe: la résidence privée de Robert Mugabé à Hararé.

Le nombre de familles qui souffrent de malnutrition a doublé au cours des huit derniers …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>