Home / POLITIQUE / La RDC /Intégrité territoriale du Maroc

La RDC /Intégrité territoriale du Maroc

«La RDC ne changera jamais d’un iota sa position sur l’intégrité territoriale du Maroc», c’est ce qu’a a affirmé Léon Kengo Wa Dondo président du Sénat congolais La République démocratique du Congo (RDC) «ne changera jamais d’un iota» sa position sur la question de l’intégrité territoriale du Maroc, a affirmé le président du Sénat congolais, Léon Kengo Wa Dondo, faisant savoir que le Sahara constitue une partie «intégrante et indivisible» du territoire du Royaume. Léon Kengo Wa Dondo, qui recevait, samedi à Kinshasa, une délégation marocaine, présidée par le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Mohamed Moubdii, a également souligné que la RDC et le Maroc sont liés par des relations séculaires, profondes et privilégiées. «Nous n’oublierons jamais que des Marocains avaient versé leur sang et se sont sacrifiés pour la défense de notre pays, lors des moments les plus difficiles. C’est grâce à ce dévouement que notre pays est actuellement présent avec force sur l’échiquier international», a indiqué le président du Sénat à l’adresse de ses interlocuteurs, lors de cette séance à huis-clos, a-t-on appris auprès des membres de la délégation marocaine. Les relations de coopération entre Kinshasa et Rabat puisent leur force d’une volonté commune et d’une détermination infaillible de part et d’autre à ne ménager aucun effort en vue de les resserrer et les consolider davantage dans l’intérêt des deux peuples frères, a-t-il relevé. De son côté, Mohamed Moubdii a noté que le Maroc accorde un intérêt particulier au développement de ses relations de coopération avec la RDC, pays qui, a-t-il précisé, est «très cher pour l’ensemble des Marocains, Roi, gouvernement et peuple». En outre, le ministre a fait remarquer que le Maroc est toujours disposé et entièrement disponible pour mettre à la disposition des Congolais son expérience et expertise, ainsi que les moyens dans le but de leur permettre d’y tirer profit. D’autre part, le ministre a fait état des grands chantiers, amorcés et entrepris par le Maroc depuis l’intronisation de S.M. le Roi Mohammed VI, entre autres, la réforme et la modernisation de l’administration publique, outre la stabilité politique qui fait du Royaume, sans conteste, un modèle dans toute la région. Lors de cette audience, Mohamed Moubdii était accompagné, notamment du secrétaire général de la Caisse marocaine de retraite (CMR), Ahmed Bensaid, du conseiller du ministre, Hicham Hadoui, de Mbarek Ameur, professeur à l’Ecole nationale d’administration (ENA) et de l’ambassadeur du Maroc à Kinshasa, Mohamed Ben Kaddour. Mohamed Moubdii a entamé, jeudi, une visite de travail en RDC destinée à renforcer les relations entre le Maroc et la RDC dans le domaine de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration.

 

See more at: http://sahara-question.com

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Algérie: Farida BESSA, de chargée de mission “directrice de la communication à la Présidence” à femme d’affaires ?

Il est de notoriété publique que chez les Bouteflika on ne démissionne pas, on est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *