Home / POLITIQUE / La machine “AQMI, Boko haram, Polisario…….” Manipulation médiatique, secte islamique ou outil de déstabilisation politique en Afrique

La machine “AQMI, Boko haram, Polisario…….” Manipulation médiatique, secte islamique ou outil de déstabilisation politique en Afrique

Il convient de rappeler que terrorisme n’est pas lié à l’Islam. Il a existé, et existe toujours, dans les sociétés européennes, asiatiques et américaines où il a développé, et perfectionne encore, tout son art morbide. Ce terrorisme n’avait que très peu de lien avec la religion, il était plutôt politique.

Aujourd’hui, les groupes les plus actifs et dangereux se trouvent en Afrique, notamment en Algérie, dans la bande sahélo-saharienne, en Somalie et au Nigéria, où ils tentent de reconstituer un nouvel Afghanistan, mais cette fois-çi à l’échelle continental et surtout face à l’Europe où ils disposent d’appuis solides prêts à agir au premier commandement.

Depuis sa création , le Front Polisario a toujours bénéficié du soutien de l’Algérie, qui appuie ses revendications indépendantistes pour des raisons autant idéologiques que géopolitiques. Alger a su instrumentaliser le conflit du Sahara Marocain pour chercher à déstabiliser le Maroc, le Mali et la Mauritanie

Depuis les attentats du 11 septembre 2011 , les politiques manient à perfection l’intelligence à souhait ne laissant que des bribes aux intellectuels.  Le raisonnement des peuples est orienté vers les objectifs de ces politicards au service des réseaux industrialo-financiers qui ont mis en place ce que le Président Sarkozy a annoncé le nouvel ordre mondial.

le Président Mitterand nous a laissé un testament précurseur :les décisions mondiales sont coordonnées dans les laboratoires transatlantiques . D’AILLEURS l’élite politique française suit ou a assisté  à des cours assidus à la maison franco-américaine de Paris.

Paris exécute ce que Washington décide en Afrique Francophone de peur d’être surpris par AFRICOM , outil de reconquête géopolitique américaine en Afrique

la video suivante , une enquête du journaliste Fiacre KINHOU -correspondant TV5 AFRIQUE ,vous edifiera, Africa inspirez vous en main 

Ya que des intérêts en diplomatie pas d’amis…Les mots avec tant de maux tels que Boko Haram, Al qaida  ont été inventés et financés par les soit disant pays partenaires (cf Monde) 

Aujourd’hui on assiste médusé à la propagande médiatique de ce qui au départ était considérée comme une secte qui voudrait étendre son hégémonie islamique au Nord du Nigeria.  Vous verrez dans le reportage ci contre que la secte Boko Haram loin de son objectif premier ou initiale tend au renversement de régime avec des complicités et des ramifications à tous les étages tant administratif que militaire …Des scenari d’enlèvements , bombardements montés avec ces complices qui leur fournissent l’information et les moyens.

Le Boko Haram et le polisario. Je dis bien le polisario, bien que des ONG’s, Associations, élus, dirigeants de pays s’obstinent à ne pas le reconnaître en tant que tel et, qui plus est, est membre de l’Union Africaine et soutenu diplomatiquement par le Nigéria, aujourd’hui à la une de la presse mondiale et soutenu par la communauté internationale suite au rapt immonde de près 300 jeunes lycéennes. 

Des lycéennes, qui seront vendues comme esclaves, mariées de force, mises dans les circuits internationaux de la prostitution ou serviront d’objets sexuels pour les militants de ce groupe terroriste nigérian Boko Haram. 

Ce groupe terroriste, de son vrai nom le Groupe de la Loi pour la Prédication et le Jihad, dirigé par un aliéné mental qui répond au nom d’Abubakar Shekau, ne s’attaque pratiquement jamais aux ressortissants ou intérêts étrangers et son modus operandi est identique à celui du Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat, le fameux GSPC algérien, une création du DRS, qui se transforma par la suite en AQMI. 

D’ailleurs nombre de cadres de Boko Haram ont reçu des entraînements en Algérie, particulièrement à Tindouf auprès des éléments du polisario et des experts du DRS. 

Une pratique très bien rodée par le polisario, une organisation terroriste criminelle et mafieuse qui pu rentabiliser son extra-territorialité en soumettant à l’esclavage des centaines de sahraouis marocains, prostituant des milliers de jeunes filles et garçons à Cuba, en Libye et en Algérie et, contre monnaie sonnante et trébuchante, en portant secours à l’ex-président Kaddafi et en renforçant les hordes terroristes islamistes qui sévissent dans la bande sahélo-saharienne. 

Les peuples des regions frontalières doivent se lever comme un homme et aider les institutions localement pour lutter fermement contre ces chargés de missions, de destructions , de recolonisation .STOP AU POMPIER PYROMANE!!

UNE POLITIQUE DE LUTTE MILITAIRE , CONTRÔLE DE NOS ESPACES SÉCURITAIRES , LE RENSEIGNEMENTS doivent être accrue , les politiques de développement de ces zones suivront une fois l’ennemi maîtrisé.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

CAN 2019 : Le Cameroun n’organisera pas la CAN 2019, Joseph Antoine Bell fait des révélations sur ce retrait

Après le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations au pays de Paul …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *