Home / CULTURE / Maroc: La découverte de crânes d’Homo Sapiens datant de plus de 300.000 ans. Voila à quoi il ressemble

Maroc: La découverte de crânes d’Homo Sapiens datant de plus de 300.000 ans. Voila à quoi il ressemble

La Reconstruction de l'Homme de Jebel Irhoud
La Reconstruction de l’Homme de Jebel Irhoud
C’est une équipe internationale qui avance cette idée après avoir découvert à Jebel Irhoud (Maroc), des fossiles de l’Homo sapiens vieux de 300 000 ans, soit 100 000 ans de plus que ce que tout le monde imaginait. C’est une découverte « qui bouleverse l’histoire de nos origines » écrit le Monde. Les anthropologues Jean-Jacques Hublin (Institut Max-Planck d’anthropologie évolutionniste de Leipzig) et Abdelouahed Ben-Ncer (Institut national d’archéologie et du patrimoine à Rabat) ont découvert, sur le site de Jebel Irhoud, situé dans la région de Safi, à 400 km au sud de Rabat, « l’Homo sapiens le plus vieux jamais trouvé en Afrique ou ailleurs », comme l’expliquent-ils. Plus exactement, cinq squelettes fossiles d’Homo sapiens datant de 300 000 ans ont été découverts, ce qui fait reculer d’au moins 100 000 ans les origines de notre espèce.

Avec cette découverte, c’est l’origine et l’évolution humaine qui est remise en question. En effet, jusqu’à aujourd’hui, nous pensions que l’Homo Sapiens, qui a donné naissance à l’Homme moderne, remontait à environ 200 000 ans. Or, d’après cette étude publiée dans la revue Nature, l’Homo sapiens remonterait à plus de 300 000 ans, ce qui signifie que l’origine de notre espèce serait repoussée de 100 000 ans.

A lire aussi: ⇒ L’aîné de l’humanité est Marocain

C’est sur le site archéologique de Jebel Irhoud, situé au Maroc, qu’une équipe de chercheurs a découvert, entre 2004 et 2016, plus de 16 nouveaux fossiles d’Homos sapiens venant de trois adultes, d’un adolescent et d’un enfant.

Pour pouvoir dater les restes, les chercheurs ont analysé les niveaux archéologiques du site grâce à deux méthodes : la première sur l’analyse physique de restes de silex brûlés et la seconde sur une dent humaine d’une mandibule d’enfant qui a permis de donner un âge comparable.

A Lire aussi  Le Royaume du Maroc réplique aux déclarations "gravissimes" et "tendancieuses" du "septuagénaires" Ministre Algérien...

Cette découverte remet en cause la localisation du berceau de l’humanité qui, jusqu’à maintenant, était situé en Afrique de l’est. Pour Jean-Jacques Hublin, l’un des auteurs de cette étude : “Au lieu d’avoir un lieu d’origine dans une région restreinte d’Afrique, ce que l’on envisage plutôt c’est un rôle de l’ensemble du continent africain dans l’émergence de notre espèce.”

About Mohammed Gherrabi

Check Also

33 ans après Jean-Paul II, le pape François se rendra au Maroc en 2019

Il sera le deuxième pape à se rendre au Maroc après le voyage de Jean …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *