Home / CULTURE / La CIA a conclu que le prince héritier saoudien a commandité l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi

La CIA a conclu que le prince héritier saoudien a commandité l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi

La CIA a conclu que le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane, avait ordonné l’assassinat du journaliste dissident Jamal Khashoggi, rapporte vendredi le Washington Post.

MBS mis en cause par la CIA mais dédouané par l’Arabie saoudite. Cette information divulguée par le Washington Post, auquel collaborait régulièrement le journaliste critique de Ryad, contredit les récentes affirmations du royaume saoudien, qui a totalement dédouané Mohammed ben Salmane, surnommé “MBS”.

Selon le Washington Post, des responsables américains ont dit avoir une grande confiance dans l’analyse de la CIA, qui est à ce jour la plus formelle à associer Mohamed ben Salmane à la mort du journaliste.

Pour parvenir à ces conclusions, précise le journal, la CIA a examiné plusieurs sources de renseignements, notamment un appel entre le frère du puissant prince héritier et Jamal Khashoggi.

The Washington Post, citant des sources informées, indique que les conclusions de la CIA ont été faites à partir d’informations des services de renseignement, notamment un entretien téléphonique entre l’ambassadeur d’Arabie à Washington, Khalid ben Salmane, frère du prince héritier, et M.Khashoggi.

L’ambassadeur saoudien à Washington a déclaré, pour sa part, que son dernier contact avec le journaliste était un SMS daté du 26 octobre 2017, près d’un an avant sa mort. «Je ne lui ai jamais parlé par téléphone et je ne lui ai certainement pas suggéré d’aller en Turquie, sans raison. J’ai demandé au gouvernement américain de publier des informations allant en ce sens», a posté Khalid ben Salman sur Twitter.

Depuis plusieurs jours, le comité des sages de la famille régnante saoudienne est réuni dans la plus grande discrétion, affirme au Figaro une source diplomatique à Paris. Une information confirmée par un Saoudien contacté à Riyad. Composé d’un délégué représentant chacun des clans – sept au moins – de la famille royale, cette instance, chargée des problèmes de succession, examine la situation créée par la disparition, toujours non élucidée, du journaliste dissident Jamal Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul.

La Turquie mène sa propre enquête sur cette affaire. Le 31 octobre, le procureur général d’Istanbul a annoncé que, dès son arrivée au consulat, Jamal Khashoggi avait été tué par strangulation, son corps ayant par la suite été démembré. Il a souligné le caractère prémédité de ce crime, élément qu’avait donné le parquet saoudien le 25 octobre.
Le journaliste s’était exilé en 2017 aux États-Unis et publiait régulièrement dans le journal The Washington Post des tribunes critiques envers l’héritier du trône saoudien, le prince Mohammed ben Salmane al Saoud.

A Lire aussi  DES JOURNALISTES TUÉS. CRIMES NON ÉLUCIDÉS!!!

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Affaire Khashoggi / Jim Acosta: Trump préserve l’alliance avec Ryad, Trump relativise l’implication du MBS. Jim Acosta, son badge d’accès était restitué

Donald Trump est déterminé à maintenir ses relations actuelles avec le royaume wahhabite. Devant la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *