Home / CULTURE / Khalid Chafaqui: Donald Trump soulève un torrent d’indignation après ses propos «Racistes», «abjects» et «blessants»

Khalid Chafaqui: Donald Trump soulève un torrent d’indignation après ses propos «Racistes», «abjects» et «blessants»

 Un peu d’histoire pour rafraîchir les mémoires car lhistoire sert à éclairer le présent: Le Maroc a été le premier pays à reconnaître l’indépendance américaine en ouvrant ses ports aux États-Unis une année avant la Hollande et six ans avant la Grande-Bretagne et la plupart des états européens.”La première nation à avoir reconnu mon pays était le Maroc”, a dit le Président américain qui s’adressait jeudi au monde musulman depuis l’université du Caire. En effet, le 20 février 1778, le Sultan Sidi Mohammed reconnut l’indépendance des Etats-Unis. Huit ans plus tard, le 23 juin 1786, les deux pays signèrent à Marrakech un “traité d’amitié, de navigation et de commerce”. Conclu entre le Sultan Sidi Mohamed, d’une part, et le consul des Etats-Unis à Paris, Thomas Barday, d’autre part, ce traité se concrétise en 1797, quand le premier consul américain s’installe à Tanger. Le premier traité est actualisé en 1836 à Meknès, sous le règne du Sultan Moulay Abderrahmane. 

«Racistes», «abjects» et «blessants», les propos de Donald Trump sur l’immigration en provenance de «pays de merde» ont provoqué un torrent d’indignation à travers le monde qui ne tarissait pas dans la nuit de vendredi à samedi, l’Afrique entière réclamant des excuses.

D’une même voix, dans un langage d’une rare dureté, les 54 ambassadeurs du groupe africain à l’ONU ont exigé une «rétractation» au président américain, condamnant des «remarques scandaleuses, racistes et xénophobes». Ils se sont dit préoccupés par la tendance «grandissante» de l’administration Trump «à dénigrer le continent, et les gens de couleur».

Le Sénégal et le Bostwana ont convoqué chacun l’ambassadeur américain.

Le gouvernement haïtien a lui dénoncé des propos «odieux et abjects» qui, s’ils étaient avérés, seraient à tous égards «inacceptables, car ils reflèteraient une vision simpliste et raciste».

L’ancienne Première dame n’est pas la seule, vendredi, à condamner avec fermeté les propos que Donald Trump a nié avoir tenus.

«Le jour du 8e anniversaire du terrible tremblement de terre est une occasion de se souvenir de l’horreur de la tragédie, d’honorer le peuple résilient d’Haïti et de réaffirmer l’engagement des États-Unis à aider ses voisins. Nous avons plutôt droit aux points de vue ignorants et racistes de Trump envers quiconque ne lui ressemble pas», écrit Clinton.

Comme souvent, c’est via Twitter que le président américain a réagi à cette nouvelle polémique qu’il a lui-même suscitée et qui le met en difficulté au moment où il tente de trouver un compromis au Congrès sur le dossier sensible de l’immigration.

A Lire aussi  Afrique / ONU: Mme Bintou Keita, de la Guinée, nommée Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix

«Le langage que j’ai utilisé lors de la réunion était dur, mais ce ne sont pas les mots utilisés», a affirmé le milliardaire dans une formule alambiquée.

Quelques minutes plus tard, le sénateur démocrate Dick Durbin, présent lors de la réunion, assurait pourtant que le président avait bien utilisé «plusieurs fois» l’expression injurieuse.

«Les mots utilisés par le président tels qu’ils m’ont été rapportés directement par ceux qui ont participé à la rencontre n’étaient pas ‘durs’, ils étaient abjects et répugnants», a ajouté en écho le sénateur républicain Jeff Flake, un conservateur opposé à Donald Trump.

La société civile panafricaine condamne aussi fermement les propos du N°1 Américain.

lire aussi:⇒ KEMI SEBA: LA BARBARIE DE DONALD TRUMP NOUS FAIT GAGNER DU TEMPS

Après Kemi Seba, Khalid Chafaqui “panafricaniste” a lui aussi réagit aux propos de Donald Trump…Vidéo↓

About Mohammed Gherrabi

Check Also

La Mauritanie figure en bonne place parmi les pays qui ont le plus enregistré de coup d’Etat depuis les années 50.

Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président démocratiquement élu (en mars 2007) depuis l’indépendance du pays en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *