Home / MONDE / Afrique: KENYA: La Cour Suprême annule l’élection de UHURU KENYATA et ordonne une nouvelle élection. C’est la première fois en Afrique…

Afrique: KENYA: La Cour Suprême annule l’élection de UHURU KENYATA et ordonne une nouvelle élection. C’est la première fois en Afrique…

 Le président sortant, Uhuru Kenyatta, reprend sa campagne après l'annulation des résultats de la présidentielle au Kenya par la Cour suprême, le 1er septembre 2017. © REUTERS/Thomas Mukoya

Le président sortant, Uhuru Kenyatta, reprend sa campagne après l’annulation des résultats de la présidentielle au Kenya par la Cour suprême, le 1er septembre 2017.
© REUTERS/Thomas Mukoya

Rule of LAW (l’état de Droit).

Le scrutin « n’a pas été conduit en accord avec la Constitution » et le résultat est donc « invalide et nul »…→« Maturité démocratique »

C’est la première fois en Afrique qu’un tribunal suprême annule le résultat d’une élection présidentielle, selon l’opposition kényane. La décision, aussi dramatique qu’inattendue, a été rendue à la majorité, deux juges sur un total de sept – dont un absent pour cause de maladie – ayant exprimé des opinions dissidentes.

Selon la Cour, des «irrégularités» ont compromis l’intégrité de l’élection du président de la République, le 8 août dernier. Le scrutin, qui «n’a pas été conduit en accord avec la Constitution» selon le juge président David Maraga, est invalidé. Il avait été remporté par le chef de l’Etat sortant Uhuru Kenyatta avec 1,4 million de voix d’écart.

 

Lire aussi:⇒ Algérie : Bouteflika les secrets du quatrième mandat

Le chef de file de l’opposition, Raila Odinga, avait crié à la fraude massive après l’annonce des résultats. La coalition de l’opposition avait déposé un recours devant la Cour suprême le 18 août dernier. La nouvelle élection devra être organisée par la Commission électorale dans les 60 jours.

Kenyatta n’approuve pas « la décision »

Dès l’annonce de la décision, les cris de joie des partisans de l’opposition ont retenti aux alentours de la Cour suprême, dans le centre de la capitale Nairobi, où un important dispositif policier avait été déployé, ainsi qu’à Mathare, l’un des bidonvilles de Nairobi, acquis à l’opposition.

A Lire aussi  Normalement l'analyse des boites noires doit se faire en Algérie!!!!

Le président kényan Uhuru Kenyatta s’est quant à lui dit en « désaccord » lors d’une adresse en direct sur les chaînes de télévision. « Personnellement, je suis en désaccord avec la décision qui a été prise aujourd’hui, mais je la respecte », a expliqué le président, qui avait été déclaré vainqueur du scrutin par la Commission électorale.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

La marque ÉCHO

Maroc: Modelabs lance ses smartphones sous sa marque Echo à partir de de 599 dh

Connaissez-vous la marque ÉCHO ? Nouvelle venue sur le marché des smartphones au Maroc proposés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>