Home / ECONOMIE / Iran: 21 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations

Iran: 21 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations

Manifestation à Téhéran dans la nuit du 30 décembre 2017. - Handout / MEHR NEWS / AFP
Manifestation à Téhéran dans la nuit du 30 décembre 2017. – Handout / MEHR NEWS / AFP
Au soir du 11 février 1979, à Téhéran, Rouhollah Khomeini annonce la victoire de la Révolution et déclare l’instauration de la République islamique d’Iran. Après quinze ans d’exil, il était arrivé dix jours plus tôt dans la capitale iranienne à bord d’un Boeing 707 de la compagnie Air France, sous le commandement du chef pilote Jean Mouy.

11 février 1979

Au soir du 11 février 1979, à Téhéran, Rouhollah Khomeini annonce la victoire de la Révolution et déclare l’instauration de la République islamique d’Iran. Après quinze ans d’exil, il était arrivé dix jours plus tôt dans la capitale iranienne à bord d’un Boeing 707 de la compagnie Air France, sous le commandement du chef pilote Jean Mouy. « Le vol spécial » a eu dû mal à se préparer. Lors de la réunion de la direction d’Air France avec des chefs pilotes, aucun n’est volontaire pour la mission. Jean Mouy a la réputation d’être loyal et il le dit aujourd’hui, non sans un brin d’ironie : « J’aime bien commander et pour commander il faut savoir obéir ». Il annonce donc à son directeur et ami : « Je ne te dirai pas que je suis volontaire, mais si tu as besoin de moi, tu peux compter sur moi ».

28 décembre 2017

Au total, 21 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations contre les difficultés économiques – chômage, vie chère et corruption.

Tout a commencé le jeudi 28 décembre dans la ville sainte de Machhad (Nord-Est) lorsqu’a éclaté une manifestation contre le gouvernement du président modéré Hassan Rohani, réélu en juin 2017. Organisé par des membres du courant conservateur, adversaire du chef de l’exécutif, le rassemblement était censé dénoncer le bilan économique du gouvernement. « Mort à Rohani », ont scandé plusieurs centaines de personnes, fustigeant la récente hausse des prix des denrées alimentaires.

“Payer le prix” Le régime a averti que les manifestants allaient “payer le prix”. Des contre-manifestations en soutien au gouvernement ont également été organisées dans le pays. Le peuple iranien répondra aux “fauteurs de troubles et hors-la-loi”, a déclaré le président Hassan Rohani, qualifiant les protestataires de “petite minorité qui lance des slogans allant à l’encontre (…) de la volonté de la nation et insulte les valeurs sacrées et révolutionnaires“, selon le site de la présidence.
A Lire aussi  Sport / Mondial 2018: Hervé Renard le sélectionneur du Maroc réagit au tirage

La mauvaise gestion par les gouvernements successifs (Ahmadinejad et Rohani) depuis treize ans, la corruption des autorités, et les immenses privilèges accordés aux organismes liés au pouvoir iranien – les puissants Gardiens de la révolution et les fondations religieuses – qui sont pointés du doigt. Si le gouvernement Rohani a réussi à réduire l’inflation à moins de 10% (40% sous Ahmadinejad), le chômage touche toujours aujourd’hui 12,5% de la population active, dont 27 % chez les jeunes. Et la colère n’a fait qu’augmenter avec l’effondrement de sociétés de crédit, qui s’étaient multipliées sous le mandat de Mahmoud Ahmadinejad, et qui ont affecté des millions d’Iraniens.



About Mohammed Gherrabi

Check Also

USA / IRAN: en pleine tension avec Washington, l’Iran dévoile son tout nouvel avion de chasse

Baptisé Kowsar et entièrement conçu en Iran, ce nouvel appareil est capable de transporter différents …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>