Home / Business / Burkina Faso: Il n’y aura plus de parade aux prochaines éditions du 8-Mars, Laurence Ilboudo.

Burkina Faso: Il n’y aura plus de parade aux prochaines éditions du 8-Mars, Laurence Ilboudo.

Laurence Ilboudo:  Ministère en charge de la femme
Laurence Ilboudo: Ministère en charge de la femme
« 8 mars, journée de la Femme. Le Burkina est, si j’en crois ce que j’ai lu, le seul pays qui a fait de ce jour un jour férié. A cette occasion un tissu au motif original est créé. Beaucoup de gens, les femmes surtout, se font faire des habits, lesquels seront portés pour la première fois le 8 mars. C’est, ici, une fête importante, l’occasion de sortir, s’amuser dans des fêtes foraines… »

Le ministère en charge de la femme a décidé, qu’il n’y aura plus de parade lors des célébrations des journées du 8-Mars. La cheffe de ce département, Laurence Ilboudo, en a fait l’annonce, le lundi 26 février 2018, lors d’un point de presse à Ouagadougou. Selon Mme la ministre, au lieu d’une parade, il y aura plutôt un dialogue direct entre le président du Faso et les femmes.

Mais avant le 8 mars, dès le 26 février, une série d’activités sont prévues, dont des rencontres avec des maires de commune et des organisations féminines, des rencontres de plaidoyer auprès de leaders politiques, religieux et coutumiers, des dons d’outils de travail et de vivres…et un concert public viendra clore la célébration de cette journée dédiée à la femme, selon le programme prévisionnel du comité d’organisation. Laurence Ilboudo a déploré l’absence toujours marquée des femmes dans toutes les sphères décisionnelles. Pourtant, a-t-elle noté, le PNDES s’est engagé à faire de la femme, un acteur dynamique de développement. C’est pourquoi, elle a prôné la prise en compte de toutes les composantes de la société dans le processus de renforcement démocratique et de développe- ment du pays. La décision d’organiser conjointement les deux activités phares promouvant la condition féminine a été donc prise pour accroître la participation des femmes à la gouvernance politique, administrative et économique au Burkina Faso, a dit Laurence Ilboudo.

Son vœu ultime étant que les femmes, ensemble, se mettent à l’unisson pour parler d’une même voix et défendre leurs droits. Comment les préoccupations des tisseuses à propos du pagne tissé ont- elles été gérées ? Pourquoi une célébration conjointe et qu’est-ce que le ministère envisage pour une participation effective des femmes dans les instances de décision ? Autant de questions que les journalistes ont adressé à la ministre. « J’ai discuté avec elles, on s’est comprise. Il est clair que les pagnes officiels seront les pagnes traditionnels tissés », a-t-elle répondu par rapport à la première question. Et pour les prochaines éditions du 8-Mars, Laurence Ilboudo a pris l’engagement que des dispositions seront prises de façon tripartite avec les tisseuses, les commerçants et le ministère, pour que les intérêts des tisseuses soient défendus, tout en permettant aux autres d’avoir également leur compte.

A Lire aussi  Le gouvernement burkinabè adopte un projet de loi portant révision de la Constitution

Quant à l’organisation conjointe, cela répond à des soucis d’économie et d’optimisation des différentes activités pour mettre en valeur le caractère réflexif qui sied au 8-Mars et au forum des femmes. « La parade a été supprimée pour aller dans le sens des critiques qui étaient faites chaque année à l’organisation du 8-Mars. Il ne sert à rien de maintenir une activité qui coûte entre 20 et 30 millions et qui est sans valeur ajoutée », a-t-elle indiqué.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Le général putschiste Gilbert Diendéré

BURKINA FASO: COUP D’ÉTAT DE SEPTEMBRE 2015. Trahis par leurs téléphones, Acte2

Trahis par leurs téléphones, #Acte_2 Il fallait gérer certaines situations; vite; très vite. ET dans la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>