Home / MONDE / Henri Michel, ancien joueur et sélectionneur n’est plus

Henri Michel, ancien joueur et sélectionneur n’est plus

Henri Michel - AFP
Henri Michel – AFP
Le foot français est en deuil. Henri Michel est décédé ce mardi à l’âge de 70 ans, annonce l’UNFP. Légende du FC Nantes, club pour lequel il a joué plus de 600 matchs entre 1966 et 1982 et remporté trois titres de champion de France (1973, 1977, 1980), cet ancien milieu de terrain avait porté 58 fois le maillot de l’équipe de France.

Henri Michel, né le 28 octobre 1947 à Aix-en-Provence et mort le 24 avril 2018 dans la même ville, est un footballeur et entraîneur français. Évoluant au poste de milieu de terrain, il réalise l’essentiel de sa carrière au Football Club Nantes avec qui il remporte trois titres de champion de France et une coupe de France. En équipe de France, il est sélectionné à 58 reprises entre 1967 et 1980.

À sa retraite sportive, il devient sélectionneur de l’équipe de France olympique avec qui il remporte les Jeux olympiques de 1984. Puis, à la suite de la retraite de Michel Hidalgo, il devient sélectionneur de l’équipe de France de 1984 à 1989. Il remporte la Coupe intercontinentale des nations en 1985 et amène la France jusqu’à la 3e place de la Coupe du monde de football de 1986.

Il devient ensuite notamment entraîneur du Paris-Saint-Germain puis sélectionneur du Cameroun avant de devenir pendant cinq ans sélectionneur de l’équipe nationale du Maroc qu’il qualifie pour la Coupe du monde 1998 en France (élimination au 1er tour), [Cameroun, le Maroc (deux fois), la Tunisie, la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale et le Kenya]. puis sélectionneur de l’équipe des Émirats arabes unis (2000-2001) qu’il qualifie pour le 2e tour éliminatoire. Il est ensuite brièvement entraîneur du club grec de l’Aris Salonique avant de devenir sélectionneur de l’équipe de Tunisie (2001-2002) après les éliminatoires de la Coupe du monde 2002 au Japon (élimination au 1er tour). Il deviendra ensuite entraîneur du Raja de Casablanca, un des plus grands clubs marocains, avec lequel il sera champion du Maroc (2004) et champion d’Afrique des clubs (2003). Le 8 mars 2004 il est de nouveau sélectionneur d’une équipe africaine, l’équipe de Côte d’Ivoire, avec laquelle en 2006 il est finaliste de la Coupe d’Afrique des nations et qu’il qualifie pour la Coupe du monde 2006. Il entraîne ensuite brièvement un club du Qatar, Al Arabi Doha, avant de devenir en 2007 entraîneur du club égyptien du Zamalek..

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Foot / Portrait. de Hakim Ziyech. C’est le verbe vouloir qui fait vivre le verbe pouvoir.

 2009-2010 : après le décès de son père, il plonge dans la délinquance, il se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *