Home / Business / Mondial 2018: Guy Roux ne supporte plus les énormes erreurs d’arbitrage, qui visent les équipes africaines dans ce mondial

Mondial 2018: Guy Roux ne supporte plus les énormes erreurs d’arbitrage, qui visent les équipes africaines dans ce mondial

La VAR n'est pas AVARE
La VAR n’est pas AVARE
Le Sénégal, éliminé au fair-play (deux cartons jaunes de plus que le Japon) a connu le même sort que les quatre autres représentants africains au Mondial 2018 : l’Égypte, le Maroc, la Tunisie, et le Nigeria, tous éliminés dès le premier tour de la compétition. Une première depuis l’édition 1982 disputée en Espagne. Le Maroc, l’Égypte et la Tunisie se sont plaints des erreurs d’arbitrage lors de ce Mondial.

Alors que les Lions de la Teranga auraient pu bénéficier d’un penalty contre la Colombie (0-1) pour une faute sur Sadio Mané, l’arbitre est revenu sur sa décision après analyse vidéo, considérant que le défenseur avait d’abord touché le ballon. Ancien entraîneur de l’AJ Auxerre, Guy Roux dénonce un complot contre les sélections africaines.

Moi je pense que c’est la FIFA qui a téléphoné aux mecs qui sont dans la cabine (l’assistance vidéo, ndlr)“, a lancé le technicien sur le plateau de L’Equipe du Soir. “Ce n’est pas la première fois qu’on élimine les Africains comme ça, tous les 4 ans, il y a des coups comme ça.” Le consultant y va fort mais il est clair que les Africains n’ont pas été aidés par l’arbitrage en Russie, en particulier le Maroc, le Sénégal et le Nigeria.

⊃A lire aussi:⇒ La FRMF saisit officiellement la FIFA

 

C’était devenu une habitude. Depuis 1986 (Mexique), au moins une équipe africaine réussissait à chaque fois à se qualifier en huitièmes de finale en Coupe du monde.

Lors de la précédente édition tenue en 2014 au Brésil, l’Algérie et le Nigeria avaient atteint les 1/8es de finale avant de se faire éliminer face respectivement à l’Allemagne (2-1, a.p) et la France (2-0).

A Lire aussi  Football / MONDIAL 2022: L'("opérations noires", " black-ops ") menée par le Qatar pour écarter ses rivaux

⊃A lire aussi:⇒ La « VAR »: juge à la tête du client.

Guy Roux (79 ans) a fait l’essentiel de sa carrière d’entraineur à l’AJ Auxerre, dirigeant notamment les deux anciens internationaux algériens Moussa Saib et Abdelhafid Tasfaout durant les années 1990.

Sous sa conduite, le club bourguignon gravit tous les échelons du football français, du championnat régional au championnat de France amateur, jusqu’à la deuxième et à la première division professionnelle en 1980. Il permet au club de remporter un titre de champion de France en 1996 et quatre victoires en Coupe de France.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Pacte Mondial: Séminaire de réflexion des INDH africaines sur la promotion et la protection des droits des migrants et des réfugiés

Ce séminaire permettra aux différents responsables et représentants des INDH impliqués de renforcer leurs compétences …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *