Home / POLITIQUE / Franz Fanon à Dehilès:”Attention Boumedienne est un psychopathe…”!

Franz Fanon à Dehilès:”Attention Boumedienne est un psychopathe…”!

Franz Fanon à Dehilès:”Attention Boumedienne est un psychopathe…”!

Le colonel Dehiles dit Si Sadek au colonel Mohamed Boukharouba alias Houari Boumediène:

« Tu n’es pas fais pour gérer une armée ou un état, mais en plus tu n’as jamais participé à cette révolution ni tiré sur un soldat Français!

– le colonel Boumedienne réplique: « Je suis diplômé de la Zitouna en Tunisie et je maîtrise parfaitement les 60 chapitres du coran!

[Image: 514496bou.jpg]

– le colonel Si sadek : » Nous sommes en guerre contre une armée puissante il faudrait plutôt maîtriser le rudiment militaire et non le coran !

Il poursuit : « la guerre et les affaires d’état sont des problèmes importants à confier à des hommes mûres et compétents et non à des militaires bourrus comme toi« ,

Tu es trop ambitieux et je sais qui t’a accroché ce grade de colonel.

Cette altercation eu lieu à la base d’Oujda en 1960.

Quelques temps après au sein de la même base en début de soirée alors que le soleil commençait à se coucher, le colonel Dehiles Si Sadek s’en est allé griller une cigarette après un modeste dîner non loin de cette base de l’ouest où il sera rejoint par le docteur Frantz Fanon qui s’approche de lui en disant :

« Puis-je vous parler mon colonel?

Mais bien sure docteur Fanon allez-y répliquera le colonel.

Docteur Fanon: « Le colonel Boumedienne est un psychopathe… »

le colonel Dehiles: « Qu’est se qui vous fait dire cela ?

Dr Fanon : » Je suis docteur en psychiatrie, quand je regarde un homme dans les yeux je sais se qui trame au fond de son inconscient, mon colonel je vous l’affirme encore une fois en temps que médecin le colonel Boumedienne est un danger pour le peuple Algérien et la future Algérie indépendante.

Le colonel Dehiles: « A qui en as tu déjà parlé?

Dr fanon: « A personne mon colonel ».

« Alors soyez discret docteur, on verra plus tard lui dira le colonel Dehiles. »

[Image: 38594595b1.jpg]
A La base d’Oujda état major de l’ALN en 1960.

le colonel Si Sadek était allé rencontrer Si Benyoucef Benkhedda pour lui demander de dégrader Boussouf et Boumediene de l’état major de l’ALN en raison de leur comportements et pratiques fascistes, mais hélas Benkhedda demanda au colonel Si Sadek de temporiser.

Le colonel lui rétorqua en ces mots: « Il faut frapper maintenant pendant qu’il est temps, je te demande de le faire politiquement et je me chargerai de frapper militairement parce qu’ils ne sont pas fichu de combattre ni même de casser la patte à un canard » .

Benkhedda avait trop peur de se lancer dans cette opération, d’ailleurs lorsqu’il est venu à la maison à El-Biar en 2000, le colonel Dehiles Si Sadek n’avait pas manqué de lui rappelé cet épisode;

« C’est bien dommage que tu ais hésité de les dégrader l’Algérie n’en serait pas là aujourd’hui ».

Si Benyoucef Benkheda Hocha la tête plusieurs fois

Source: Relais Médias

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Le Ministre de la Sante et le Ministre de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique donnent le lancement officiel de la semaine Nationale de Santé Scolaire

Le Maroc célèbre la Semaine Nationale de Santé Scolaire du 22 au 27 avril 2019, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *