Home / COOPÉRATION / FRANCE : L’UDLEF RECRUTE 30 CANDIDATS AUX EUROPÉENNES 2019 !

FRANCE : L’UDLEF RECRUTE 30 CANDIDATS AUX EUROPÉENNES 2019 !

Ahmed Lahkim, président de l’UDLEF
COMMUNIQUE / FRANCE : L’UDLEF RECRUTE 30 CANDIDATS AUX EUROPÉENNES 2019 !

Cher(e)s compatriotes,

La France a traversé depuis plus de vingt ans un désert d’idées entre la non reforme du pays et le fait de dresser les citoyens les uns contre les autres. Les trois derniers chefs d’état n’ont proposé aux français que diverses formes d’actions sans envergure sans mettre en œuvre, un projet de société ou un programme conforme à ses valeurs.

L’alternance de l’échec entre la gauche et la droite de gouvernement a fini par sculpter un nouveau paysage politique dans lequel notre parti UDLEF a pris naissance en 2016.

L’Union Démocratique pour la Liberté Egalité Fraternité est un parti politique français laïc indépendant du centre qui concourt à l’expression du suffrage universel. Ses  valeurs sont humanistes, libérales, sociales et européennes.

Les partis politiques se divisent entre ceux pour qui c’était mieux avant, c’est le cas des partis extrêmes de gauche ou de droite, et ceux qui pensent que le pays ne pourra jamais aller mieux qu’aujourd’hui ; ceux-là sont au pouvoir depuis trente ans.

L’UDLEF s’engage pour une société où tout un chacun peut s’épanouir librement, nous souhaitons une économie au service de l’homme et non l’inverse. Nous sommes convaincus que, pour progresser, un socle commun ne suffit pas, il faut tendre vers plus de responsabilité et de solidarité.  L’UDLEF dépasse les jeux de l’alternance politique.

Nous sommes intimement convaincus que réguler l’Europe monétaire par le lancement de l’Europe politique est l’une des clefs du retour à plus de dynamisme et d’équité.

Nous considérons aussi que la diversité est une richesse pour notre pays.

Savoir ce qu’il faut faire est insuffisant, encore faut-il savoir comment faire.

Il nous semble qu’il est temps de penser en dehors des sentiers battus et d’agir avec plus de pragmatisme. L’emploi doit être une bataille quotidienne, non pas une bataille de mots ou de chiffres par medias interposés, mais une bataille menée avec cohérence et constance contre la crise en actionnant tous les leviers nécessaires au redémarrage de la croissance, y compris celui de la transition énergétique.

Comment envisager plus de compétitivité des entreprises françaises alors qu’elles sont exposées à une fiscalité européenne hétérogène ? Comment recréer une adéquation entre les formations proposées à nos jeunes et les besoins des entreprises ?

Notre système scolaire a montré ses limites avec un recul des perspectives d’ascension sociale et notre système de protection sociale exige de travailler sur des réformes ambitieuses afin de le pérenniser.

Le concert indéfiniment reproduit par quelques cuistres politiques, trop éloignés des réalités de notre pays a accouché du scepticisme, de la lassitude. Aujourd’hui et plus que jamais, des inquiétudes émergent autour des valeurs dans notre société et des tensions croissantes s’y manifestent. Elles traduisent souvent des doléances citoyennes légitimes et très claires, eu égard à l’ampleur des inégalités sociales et territoriales à combattre.

Ces appréhensions autour des valeurs sont, entre autres, la conséquence de la crise que vivent nos institutions, et en premier lieu les formations politiques. Dans ce contexte, un seul mouvement, a connu une croissance fulgurante ces dernières années : celui des abstentionnistes, fatigués de la politique telle que pratiquée, désespérés de son manque d’efficacité. Ce silence assourdissant doit pourtant rappeler aux politiques qu’ils se doivent de remplir honnêtement et sincèrement leur rôle : celui de l’écoute, de l’action et de la représentation, en accord avec les valeurs, sans fuite en avant, ni retranchement derrière des solutions de facilité par opportunisme malsain.

A Lire aussi  France / Gouvernement Macron: les défections se sont enchaînées

L’UDLEF ne s’accommode pas du statu quo, des habitudes politicardes, ni des propositions sans fin qui ne sont visibles que sur papier. Nous ne sommes pas des professionnels de la politique mais des citoyens qui souhaitent agir, et pour cela il faudra bousculer les habitudes, parler le langage de la vérité.

Ce langage de vérité dénonce l’immobilisme échu de certaines politiques antérieures face aux problématiques prioritaires des citoyens et qui n’a fait qu’aggraver le sentiment d’injustice et d’exclusion qui menace notre cohésion sociale.

Ce langage de vérité affirme haut et fort qu’il est temps :

–       d’intégrer l’écologie dans toutes nos réflexions et tous les secteurs de notre société comme de notre industrie.

–        d’optimiser les dépenses publiques et donc de réduire ou mettre fin à certains privilèges d’élus afin de participer à l’effort de réductions des déficits.

–       de faire preuve de transparence dans l’utilisation des fonds publics et distinguer la sphère publique qui agit pour le bien commun des intérêts privés et des lobbies.

–       de déployer de vrais moyens pour l’éducation et la santé qui n’ont jamais connu de réforme digne de ce nom et sont à bout de souffle.

–       d’accompagner nos agriculteurs pour transformer notre production agricole vers une production raisonnée respectueuse des hommes, des animaux et de l’environnement

–       de mettre en place des actions ciblées pour que Pôle Emploi soit en mesure de répondre aux demandes des entreprises et que les formations soient en adéquations avec les besoins du marché.

Ce langage de vérité lève le voile sur les batailles que les français nous ont dit être prioritaires pour eux. En conséquence, nous faisons de leurs urgences pour mieux vivre, notre priorité. Des priorités orientées vers les sujets de l’emploi, de l’éducation, de la santé, de l’écologie et de l’Europe politique.

L’UDELF est ouvert  aux femmes et aux hommes, de la société civile en prise avec la réalité et le quotidien des français. Nous sommes partis d’un même constat : celui des réalités. Nous nous refusons d’être spectateurs puis critiques. Nos institutions ont besoin de sang neuf pour agir.

L’UDLEF a besoin de vous pour défendre vos fondamentaux et mettre en œuvre les reformes indispensables à notre pays.

Vous pouvez adhérer ou soutenir L’Union Démocratique pour la Liberté Egalité Fraternité, via notre site web www.udlef.fr rubrique Soutien ou Adhésion.

Afin de nous faire reconnaitre, n’hésitez pas transmettre ce message.

Pour nous rejoindre, visitez notre site web www.udlef.fr et cliquez sur rejoignez-nous.

L’adhésion à l’UDLEF est gratuite.

Si vous souhaitez porter nos valeurs et être le représentant UDLEF dans votre région ou dans votre pays d’accueil (pour les français de l’étranger), vous pouvez nous contacter sur contact@udlef.fr .

Vous pouvez également être candidat(e) aux élections européennes de 2019, la liste UDLEF  est encore ouverte: contact@udlef.fr

Bien fidèlement,

Pour l’équipe UDLEF, son porte-parole,

 Christian PERSON

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Hinda Djeridi et Alexandre Fekkak nous parlent de UDLEF et des Elections Européennes 2019 “VOIX DE FAITS”

Madame Hinda Djeridi est une femme engagée, impliquée dans les actions envers les plus démunis, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *