JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Breaking News
Home / COOPÉRATION / Etats-Unis: « la gestion de la pandémie due au nouveau coronavirus est un « désastre chaotique absolu »… » L’ancien président américain, Barack Obama

Etats-Unis: « la gestion de la pandémie due au nouveau coronavirus est un « désastre chaotique absolu »… » L’ancien président américain, Barack Obama

PHOTO REUTERS CARLOS BARRIA
L’ancien président américain, Barack Obama n’a pas mâché ses mots contre Donald Trump. Dans un enregistrement téléphonique obtenu par Yahoo News. Barack Obama a estimé que la gestion de la pandémie due au nouveau coronavirus par son successeur Donald Trump était un « désastre chaotique absolu », ont rapporté samedi des médias américains.

Un deuxième cas confirmé de Covid-19 à la Maison Blanche cette semaine. La porte-parole du vice-président américain Mike Pence, Katie Miller, a été testée positive au nouveau coronavirus, a-t-on appris vendredi 8 mai auprès de médias et sources officielles. « Je vais bien et j’ai hâte de reprendre le travail pour le peuple américain », a-t-elle tweeté vendredi soir.

 


Sans citer son nom, un haut responsable américain avait rapporté à des journalistes qu’une employée de l’équipe du vice-président avait été testée positive au Covid-19. Plus tard dans la journée lors d’une conférence devant des élus républicains, Donald Trump avait fait référence à une « Katie », assurant qu’elle travaillait « dans les relations avec la presse ».

Il s’agit du deuxième cas de contamination au coronavirus à la Maison Blanche cette semaine, après un militaire de la Marine au service de Donald Trump. Le chef d’Etat américain et Mike Pence, qui se font tester quotidiennement, ont indiqué être négatifs au virus. Ces contaminations interviennent alors que le président américain prône une réouverture rapide de l’économie américaine, dévastée par la mise en place de mesures massives de confinement et de distanciation sociale. Donald Trump a par ailleurs été critiqué pour son refus de porter un masque en public, malgré les recommandations de ses propres experts sanitaires.

L’ancien président des Etats-Unis estime, au cours d’une discussion téléphonique parue dans les médias que la gestion de la pandémie due au nouveau coronavirus est un « désastre chaotique absolu », comme le rapporte Yahoo News.

C’est vendredi soir, lors d’une conversation téléphonique d’une demi-heure avec d’anciens collaborateurs de son gouvernement, que Barack Obama a tenu ses propos. Il a déjà laissé entendre par le passé que le milliardaire républicain avait « rejeté les avertissements » sur les risques de pandémie, mais n’a jamais été aussi ouvertement critique de l’action présidentielle. Donald Trump est accusé par ses détracteurs d’avoir d’abord minimisé la menace, puis d’avoir donné des consignes contradictoires et confuses, entre les appels à la prudence et la hâte de voir l’économie redémarrer.

Selon Donald Trump, « le coronavirus va disparaître sans vaccin »

Par ailleurs, le président Obama a saisi l’occasion pour inviter ses collaborateurs à s’investir plus dans la campagne présidentielle de Joe Biden, son ancien vice-président entre 2009 et 2017.

Barack Obama est aussi revenu sur la décision controversée du ministère américain de la Justice de retirer le dossier d’accusation contre Michael Flynn, un ex-conseiller de Donald Trump poursuivi pour avoir menti sur ses contacts avec un diplomate russe. « C’est le genre de situation où l’on peut commencer à redouter que (…) notre lecture basique de l’Etat de droit soit menacée« , a-t-il prévenu, affirmant également qu’il « n’y a aucun précédent que l’on puisse trouver sur une personne inculpée de parjure qui s’en tire impunément« . « L’élection qui arrive, à tous les niveaux, est tellement importante car nous n’affronterons pas seulement un individu ou un parti politique« , a-t-il dit, selon ses propos rapportés par plusieurs médias. Il estime que le véritable adversaire, ce sont des « tendances de long-terme » comme « être tribal, être divisés, voir les autres comme des ennemis« , qui risquent de caractériser « la vie américaine« .

Lire aussi:

Présidentielle américaine de 2020: Hillary Clinton offre son appui à Joe Biden et attaque Donald Trump

About gherrrabi

Check Also

Abu Dhabi-Alger: Le très discret voyage du patron de la DGSI algérienne, le général Abdelghani Rachedi, à Abu Dhabi

Le général Abdelghani Rachedi, le patron de la Direction générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *