Home / SPORT / Emmanuel Adebayor : «Si je meurs, personne ne connaîtra mon histoire»

Emmanuel Adebayor : «Si je meurs, personne ne connaîtra mon histoire»

Mercredi 20 mai, Emmanuel Adebayor a une nouvelle fois raconté sur Facebook ses déboires familiaux. Cette fois, il s’en prend à ses deux frères : Kola et Peter. « Je pourrais écrire une autobiographie et la vendre, mais j’ai décidé de tout partager avec vous ici », explique l’international togolais.

Emmanuel Adebayor va-t-il continuer à utiliser Facebook pour écrire son autobiographie ? L’international togolais a une nouvelle fois pris « la plume » pour raconter ses déboires familiaux sur le réseau social. Après avoir évoqué sa mère, sa demi-sœur, son demi-frère et son frère Rotimi, il s’en prend désormais à ses deux autres frères : Kola et Peter, ce dernier étant décédé en 2013.

Un couteau sous la gorge

Comme souvent, c’est l’argent qui est le moteur de querelles et de vacheries en tout genre. Alors qu’Adebayor portait les couleurs de Monaco, ses frères lui auraient mis un couteau sous la gorge alors que le jeune footballeur se reposait. « J’étais très fatigué et je suis allé faire une sieste. Je me suis réveillé et il y avait un couteau sous ma gorge. Quand j’ai ouvert les yeux, mes deux frères étaient là. Ils criaient et disaient que je perdais leur temps. Peter devenait très furieux et Kola le supportait. Je leur ai dit: ‘Si c’est le seul moyen de régler ce problème… tuez-moi et prenez l’argent !’  C’est à ce moment qu’ils ont posé le couteau sur la table ». A la mort de Peter, Adebayor raconte que « ce gars (Kola NDLR) ne s’est même pas présenté aux funérailles ; alors que je lui ai envoyé de l’argent pour son voyage ».

Emmanuel Adebayor a même pensé à mettre fin à ses jours. « Demandez à ma sœur Iyabo Adebayor combien de fois je l’ai appelée… j’étais prêt à me suicider ? J’ai gardé ces choses pendant plus de 11 ans, explique-t-il. Mais si je meurs, personne ne connaîtra mon histoire, personne ne retiendra la leçon… Certaines personnes disent que je devrais garder ces histoires, mais quelqu’un doit se sacrifier; quelqu’un doit en parler. Je sais qu’il y a des gens qui vont établir un rapport avec leurs propres histoires et d’autres vont apprendre les leçons. Pour tous ceux qui me connaissent, je ferais tout pour mon pays et mon peuple ». Emmanuel Adebayor a déjà accusé sa mère de se servir de la magie noire pour ruiner sa carrière. Il a aussi reproché à l’un de ses frères d’être un voleur compulsif. Les salaires très importants de l’attaquant ont visiblement fait des envieux.

Passé par Monaco, Arsenal, le Real Madrid, Manchester City et aujourd’hui à Tottenham, Emmanuel Adebayor, qui a été élu meilleur joueur africain en 2008, expose sa vie aux 800 000 personnes qui le suivent sur Facebook. Cette saison, le capitaine des Éperviers n’a inscrit que deux buts dans le championnat anglais. Alors qu’il aurait pu faire un livre à succès de toutes ces histoires, Adebayor a choisi Facebook. Et il devrait continuer à égrainer ses drames familiaux encore quelques semaines.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

_DSC0214

Maroc: Conférence sous le thème « l’éducation à la citoyenneté… »

Conférence sous le thème « l’éducation à la citoyenneté… » organisée par l’Association de protection de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>