Home / CULTURE / USA: Donald Trump s’attaque aux terres publiques protégées

USA: Donald Trump s’attaque aux terres publiques protégées

US President Donald Trump holds up a pen after signing the hat of Bruce Adams, Chairman of the San Juan County Commission, after signing a Presidential Proclamation shrinking Bears Ears and Grand Staircase-Escalante national monuments at the Utah State Capitol in Salt Lake City, Utah, December 4, 2017. / AFP PHOTO / SAUL LOEB        (Photo credit should read SAUL LOEB/AFP/Getty Images)
US President Donald Trump holds up a pen after signing the hat of Bruce Adams, Chairman of the San Juan County Commission, after signing a Presidential Proclamation shrinking Bears Ears and Grand Staircase-Escalante national monuments at the Utah State Capitol in Salt Lake City, Utah, December 4, 2017. / AFP PHOTO / SAUL LOEB (Photo credit should read SAUL LOEB/AFP/Getty Images)
Lors d’un déplacement à Salt Lake City, le président des USA Donald Trump a annoncé la réduction dramatique des surfaces de deux parcs faisant partie des 129 monuments nationaux américains.

L’industrie extractive aura accès aux forages et à l’exploitation minière de terres américaines auparavant protégées, selon un ordre émis par le président Donald Trump à la fin de l’année dernière.

Donald Trump a annoncé la réduction dramatique de la surface de ce parc, qui fait partie des 129 « monuments nationaux américains » (moins protégés que les 59 parcs nationaux) : « Il y a des gens qui croient que les ressources naturelles devraient être contrôlées par une poignée de bureaucrates distants à Washington. Eh bien devinez quoi ? Ils ont tort. Les familles et les communautés de l’Utah sont celles qui connaissent et aiment le mieux leur terre, et vous savez mieux comment prendre soin de cette terre », a déclaré Donald Trump, qui va réduire de 85 % la taille de cette zone protégée de 5 500 kilomètres carrés (un département français). Un second parc sera divisé par deux : il s’agit du Grand Staircase Escalante, lui aussi dans l’Utah et protégé par Bill Clinton en 1996.

The sun sets over Valley of the Gods in Bears Ears National Monument. (Katherine Frey / The Washington Post)
The sun sets over Valley of the Gods in Bears Ears National Monument. (Katherine Frey / The Washington Post)
Ah-Shi-Sle-Pah in the Grand Staircase Escalante National Monument
Ah-Shi-Sle-Pah in the Grand Staircase Escalante National Monument

 

A Lire aussi  Tchad: Pourquoi Idriss Déby Itno a ordonné la fermeture de l'ambassade américaine dans son pays????...

Trump a pris une mesure sans précédent qu’aucun un président des États-Unis n’a fait, En effet, en décembre – en signant une proclamation qui a considérablement réduit la taille de deux monuments nationaux. Le monument national de Bears Ears a été réduit de plus de 85% et le monument national Grand Staircase-Escalante a été réduit de moitié. Cela a entraîné la plus grande élimination des zones protégées dans l’histoire des États-Unis. Le déménagement a mis en péril des dizaines de milliers de sites sacrés amérindiens, ainsi que des habitats fauniques clés et des zones de loisirs de plein air.

Avec, Source

 

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

L’histoire de George Maclaurin, le premier Afro-américain admis à l’Université de l’Oklahoma

Mais son nom reste sur le tableau d’honneur comme l’un des trois meilleurs étudiants de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>