Home / MONDE / MAROC / DGSN: Les conditions de garde à vue : Voilà ce qui va changer.

MAROC / DGSN: Les conditions de garde à vue : Voilà ce qui va changer.

Le Directeur Général de la Sûreté Nationale, Abdellatif Hammouchi recevant une décoration de l’Espagne. Capture d’écran d’une chaîne marocaine.
Le Directeur Général de la Sûreté Nationale, Abdellatif Hammouchi recevant une décoration de l’Espagne. Capture d’écran d’une chaîne marocaine.
La Direction Générale de la Sûreté Nationale ou DGSN également connue sous le nom de Sûreté nationale (arabe : الأمن الوطني), est le principal corps de la police nationale du Maroc. Elle a été fondée le 16 mai 1956 par le roi Mohammed V. Elle est placée sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur.
Depuis qu’il a pris les rênes de la DGSN, puis du pôle DGSN-DGST, Abdellatif Hammouchi a fait de la modernisation de la police et de son travail son cheval de bataille. Dernière initiative en date du patron de la police: une circulaire adressée, récemment, aux préfets et aux chefs de sûreté pour améliorer les conditions de détention préventive.

Le Directeur Général de la Sûreté Nationale, Abdellatif Hammouchi, a récemment envoyé une circulaire aux préfets de police portant sur les conditions de placement en garde à vue.

Ainsi, la circulaire appelle à doter les locaux de garde à vue d’équipements, de matelas et de couvertures qui prennent en compte les conditions de sécurité et de sûreté.

Hammouchi a également ordonné la nomination de policières dans les lieux de détention réservés aux femmes placées en garde à vue, et l’obligation de transférer tous les suspects blessés ou malades dans les établissements hospitaliers.

Aussi, les médecins de la DGSN sont invités à visiter les personnes placées en garde à vue et de s’assurer de leur état de santé, alors que les responsables sécuritaires hiérarchiques sont tenus d’effectuer régulièrement des visites au niveau des cellules pour suivre les conditions des suspects.

A Lire aussi  Algérie: Lakhdar el-Habiri, qui est ce « colonel Mustapha » qui coiffe la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN)

La circulaire appelle enfin au respect strict de la loi, soulignant l’obligation d’impartialité et d’égalité de traitement des suspects, sous réserve des sanctions pénales et administratives prévues par la loi.

Avec, lesiteinfo.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

© AFP 2018 Erika Santelices

Algérie: limogeage du général-major responsable de l’enquête sur la cocaïne

Le général-major Mohamed Tireche, chef de la direction centrale de la Sécurité de l’armée algérienne, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>