Home / CULTURE / Des tags “Juif” Qualifiés d’«inscriptions antisémites», sont l’oeuvre d’un juif… “Quand il n’y en a pas, ils se contentent de l’inventer » Gilad Atzmon

Des tags “Juif” Qualifiés d’«inscriptions antisémites», sont l’oeuvre d’un juif… “Quand il n’y en a pas, ils se contentent de l’inventer » Gilad Atzmon

En 2017 – Cette série de tags peints dans le centre-ville de Marseille avait entraîné le dépôt d’une plainte par le conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Le jeune homme s’est rendu à la police pour s’expliquer : le mot «juif» était simplement sa signature.

L’enquête aura été de courte durée. L’auteur des tags «Juif» réalisés ces dernières semaines dans quelques rues de Marseille a été identifié ce vendredi. Le tagueur s’est dénoncé après avoir vu l’ampleur que prenaient la découverte et la médiatisation de ses graffitis au cours des derniers jours. Mais ce dernier ne semblait avoir aucune démarche antisémite: il s’agirait en réalité d’un jeune membre de la communauté juive de Marseille, dont «Juif» n’est autre que la signature (le blaze), rapporte le quotidien régional La Provence . Ces tags auraient donc été réalisés sans but politique, selon une source policière.
L’enquête avait débuté à la mi-novembre. Peints sur des rideaux de fer ou des portes de garage, les tags avaient été réalisés à des dates variées, et de façon aléatoire: l’un d’eux avait par exemple été réalisé sur la devanture d’un restaurant chinois. Ces tags colorés et en grand format avaient suscité l’émoi dans la communauté juive. Dénonçant des «inscriptions antisémites», le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) Marseille-Provence avait annoncé avoir porté plainte. «Je n’ai jamais vu ça à Marseille. Ces dessins rappellent des heures terribles. On se croirait 80 ans en arrière», déclarait jeudi son président, Bruno Benjamin, dans les colonnes du Parisien .

A Lire aussi  Algérie : un mouvement salafiste met en garde contre la réouverture des synagogues

Source

Gilad Atzmon

Le saxophoniste britannique Gilad Atzmon a été contraint de présenter ses excuses au président de l’organisation britannique Campaign Against Antisemitism (CAA), Gideon Falter. En juillet 2017, Atzmon avait accusé Falter sur son site web de fabriquer des incidents antisémites pour en tirer profit personnellement et justifier les activités de la CAA.  « Ils ont besoin de l’antisémitisme et de beaucoup d’antisémitisme. Quand il n’y en a pas, ils se contentent de l’inventer »

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Nicolas Sarkozy “Céline n’est pas réductible à son antisémitisme malade” sur le plateau de “Livres & vous”

Lire aussi:⇒ Une plainte contre Sarkozy Questionné sur le projet de publication suspendu, Nicolas Sarkozy estime …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *