Home / MONDE / Burkina Faso: Décès de Salif Diallo président de l’Assemblée nationale

Burkina Faso: Décès de Salif Diallo président de l’Assemblée nationale

Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE
Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE

Décès du président de l’Assemblée nationale : Louanges et prières pour le repos de son âme
Après l’arrivée de la dépouille mortuaire du défunt président de l’Assemblée nationale, Son Excellence Monsieur Salifou DIALLO, le mercredi 23 août 2017, une veillée de prière a été organisée à son domicile familial. Le Président du Faso y a assisté avec le Premier ministre, des membres du gouvernement, des présidents d’institutions, des représentants du corps diplomatique, des délégations étrangères et de nombreuses personnalités du monde économique et politique.

1 (Copier) 1 2 3 - Copie 4
La cour familiale du défunt président de l’Assemblée nationale s’est révélée étroite, cette nuit du mercredi 23 août 2017, tant elle grouillait de monde. Une foule silencieuse plongée dans le recueillement et la prière pour le repos de l’âme de celui qui, il y a juste quelques jours siégeait au perchoir burkinabè. Au milieu de la cour, sous un hangar, reposait la dépouille du regretté. En file indienne, des personnalités comme des anonymes venaient s’incliner. Depuis un espace dédié dans l’enceinte, la voix des imams s’élevait pour implorer le pardon divin en faveur du défunt. Ils ont été rejoints par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, qui a préféré laisser le Premier ministre s’exprimer en son nom. Monsieur Paul Kaba THIEBA a loué les mérites de l’homme qui a « consacré sa vie à lutter contre l’injustice et la pauvreté. A lutter pour le développement du Burkina Faso. Il s’est battu pour la liberté, la justice sociale, la démocratie. Il s’est engagé pour le développement au détriment de sa santé ».
Le Premier ministre a remercié au nom du Président du Faso, les leaders religieux pour la mobilisation et leurs prières. Il a également traduit sa reconnaissance à toutes les délégations venues de par le monde pour soutenir la famille dans cette épreuve.
Le programme des obsèques se poursuit le jeudi 24 août 2017 avec des recueillements au siège de son parti, au sein de l’hémicycle et dans le palais des sports de Ouaga 2000 pour l’hommage de la Nation. L’inhumation est prévue pour le vendredi 25 août 2017 à Ouahigouya sa ville natale.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Dans un hommage exprimé sur sa page Facebook, l’ancien Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao, salue En Salif Diallo un acteur politique majeur, et sans doute le plus fidele disciple du président Blaise Compaoré aux côtés duquel il a donné le meilleur de lui-même dans la réalisation des grands projets de développement du Burkina.

« La vie est un pèlerinage sur terre. Dieu décide du terme de ce ce pèlerinage. Salif Diallo s’en est allé par la volonté de Dieu. Nous nous connaissons depuis 1987. Nous avons eu des liens de camaraderie très forts. Même que jetais un de ses confidents au moment où il traversait ses difficultés politiques.

Nos tempéraments étaient opposés. Mais on se comprenait bien jusqu’a la rupture politique intervenue au sein de notre parti en janvier 2014 et nos chemins se sont séparés.

Il a été sans doute le plus fidèle disciple du président Blaise Compaoré aux côtés duquel il a donné le meilleur de lui-même dans la réalisation des grands projets de développement du Burkina.

Un acteur politique majeur. La politique a ses péripéties et ses rebonds. Puisse l’âme de Salif Diallo repose en paix. Que l’Éternel lui accorde sa Miséricorde. Que nous croyants, nous n’oublions jamais, au faite de la gloire ou dans le creux de la vague que nous ne sommes que des pauvres mortels.

Toutes mes condoléances les plus sincères à Chantal Diallo et à toute la famille endeuillée de l’illustre défunt ».

L’ancien Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao

https://www.facebook.com/beyon.tiao

About Mohammed Gherrabi

Check Also

2014-09-24 19.06.04

Burkina Faso : opposition et société civile valident la « Charte de transition »

par FRANCE 24  Après plusieurs heures de discussion, l’opposition et la société civile burkinabè ont validé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>