Home / CULTURE /   » DE LA RENAISSANCE DE L’AFRIQUE À NOTRE HUMANITÉ APAISÉE – INTRODUCTION À LA FÉDÉRALITUDE – »

  » DE LA RENAISSANCE DE L’AFRIQUE À NOTRE HUMANITÉ APAISÉE – INTRODUCTION À LA FÉDÉRALITUDE – »

 

Le sixième ouvrage de l’écrivain gabonais Léonce BERT, préfacé par José L. MENE BERRE ingénieur et topographe, spécialiste en Économie et Politique de l’Énergie, et aussi Initiateur du courant de pensée la Fédéralitude, mérite véritablement d’être lu par tout africain désireux de vivre enfin une Afrique apaisée et jouissante de ses richesses, mais aussi par tout humain aspirant à l’apaisement de notre espèce.
Léonce BERT
Léonce BERT
José Mene Berre
José Mene Berre

L’ouvrage est disponible chez votre libraire (sur commande) et sur le site de l’Éditeur Thebookedition.com :

https://www.thebookedition.com/fr/de-la-renaissance-de-l-afrique-p-358591.html

Connu pour sa plume acerbe, et avec humour et sérieux, L’auteur « nous » propose, c’est à dire notre humanité,  l’apaisement de cette dernière.

Un apaisement de notre humanité conditionné par l’apaisement du continent africain, berceau de toute notre humanité.

Chapitre après chapitre, nous survolons autant de notions qui nous invitent à de profondes réflexions ; notre identité, nos cultures, l’Homme dans le Monde, mais aussi cette millénaire « malédiction » (reprenant son expression) qui frappe le continent africain et son peuple ; le plus riche de la planète, et où la pauvreté atteignant son paroxysme se mêle cyniquement aux terreurs qu’elle engendre.

L’auteur s’en  prend également et principalement à ce système de gouvernance appliqué aux nations africaines. Un système Politique pensé par l’Occident, garant toujours selon l’auteur, de la pérennité et l’hégémonie de cet Occident sur la manne tirée des sous-sols africains et responsable principale du sous-développement de ce continent d’une part, et de l’autre, unique facteur et pilote de « L’Insoutenable » (titre du 3ème chapitre de l’ouvrage), des bains de sang et des génocides qui sévissent sur ce continent.

La Fédéralitude serait un premier pas vers cet apaisement nécessaire aux peuples de ce continent tel que souligné dans les extraits ci-dessous :

« Une seule voie pourrait permettre que la cessation des hostilités soit véritablement effective » souligne l’auteur : « L’abandon définitif de nos systèmes actuels de gouvernance. » Poursuit-il.

« Et cela, naturellement, au profit d’un nouveau système de gouvernance, qui non seulement préserverait sans faille l’intérêt occidental, mais aussi et avant tout, qui permettrait enfin à tous ces peuples d’Afrique de retrouver immédiatement un minimum de dignité.

Je parle ici d’un système de gouvernance qui mettrait définitivement fin au culte de la personnalité et du tout puissant et sempiternel dictateur dans nos nations.

Un système de gouvernance qui permettrait enfin à l’individu/citoyen lui-même, et dans le consensus, de participer à l’élaboration des lois auxquelles il sera soumis, en d’autres termes, un système de gouvernance qui permettrait à tout un peuple de participer aux nouvelles fondations de sa nation. Et cela en tenant compte, bien entendu, des besoins et des priorités de chacune de ses régions.

Un système de gouvernance doté de mécanismes permettant véritablement à cet individu/citoyen de systématiquement pouvoir remettre en question une ou même des lois déjà appliquées dans sa région/nation, mais n’étant plus en accord avec le bien-être des populations de cette région/nation.

Un système de gouvernance doté de mécanismes permettant véritablement à cet individu/citoyen de systématiquement contrôler ses élus et de pousser à la démission voir à la révocation définitive de  un ou des élus coupables de manquement ou d’actes répréhensibles. »

Puis l’auteur de citer Bastaine Yannick MOUBAMBA

“ Dans sa « Fédéralitude », José MENE BERRE dresse le portrait d’une économie politique réconciliée avec l’écologie : « guérir la terre et guérir les humains », politique du renoncement à l’anarchie des consciences, des spectres de la domination d’argent, des dérives identitaires, des exclusions et des discriminations.

Fédéralitude est un procès contre les excès du monde politique. Elle interroge ce que Bakounine appelle « le mensonge représentatif », les paradoxes du suffrage universel dénoncés, il y a plus de deux cents ans, par Jean-Jacques Rousseau, des abus des hémicycles parlementaires aux enjeux juridiques qu’implique la représentation politique : droit du peuple à disposer de lui-même, dépassement d’un système d’oppression du Peuple qui « agit indirectement et ne décide rien si ce n’est par l’intermédiaire de ses représentants qui exercent une fonction vicariante » pour reprendre les termes de Josiane Boulad-Ayoub.

A Lire aussi  Afrique / Maroc: CAN Africaine 2017 Rabat, le vivre ensemble, la multiculturalité, l’inclusion sociale et la lutte contre les préjugés

La Fédéralitude se veut Athénaiôn Politéia, Constitution des Athéniens : le Peuple n’a pas de représentants, il désigne des responsables qu’il peut révoquer.

En d’autres termes, elle replace la notion de chef, «ca-put» (tête en latin) dans sa dimension humaniste, dénué de ses connotés religieux ou sacrés, plena potestas (pleins pouvoirs) et auctoritas (autorité).

Expérience humaine, elle fait revivre le vieux rêve de Clisthène : qui du dème, qui de la trittye, la Fédéralitude reconstruit des espaces sociolinguistiques pour offrir aux générations futures des folklores, des terroirs, des traditions menacés d’extinction.

La Fédéralitude, c’est aussi une autre manière de penser le monde dans la fraternité, dans le respect de la diversité, du vivre ensemble et de l’égalité, Isonomia, la loi égale pour tous, sous ses diverses acceptions : «Isokra-téia», égalité de force, « Isègoria», droit égal à la liberté d’expression et

«Isopsèphia », tous les avis ont le même poids.

Pour finir, la Fédéralitude est un rempart par-delà les assauts du despotisme et de l’absolutisme. Proche du pacte fédératif helvétique de 1815, elle s’inspire de la Révolution suisse de juillet 1830 : du pouvoir des cantons à modifier leurs constitutions afin de supplanter les méfaits des oligarchies urbaines au pouvoir.

Fédéralitude est synonyme de paix, un remède contre l’ultra violence des sociétés capitalistes. Dans son acception étymologique, elle s’inscrit dans le «foedus» (lien, traité d’alliance) des formes particulières de l’humanisme des Lumières, ce en quoi elle est l’avenir de l’humanité.” – Bastaine Yannick MOUBAMBA, Doctorant en communication politique, et écrivain gabonais. Ancien Secrétaire Général de l’Union Nationale des Étudiants de France (AGE de Perpignan)    – Extraits tirées de l’ouvrage.

Si le continent accuse un retard dans son développement, et est gangrené par le dictat, la corruption et les guerres, Léonce BERT rappelle aussi que l’Afrique, crée, elle se développe, mais surtout que sa jeunesse plus outillée et savante de son Histoire, de son véritable passé jusque là occulté, est résolument tournée vers un futur qui permettra enfin son véritable épanouissement, et par-dessus tout, instaurera les fondations d’une Afrique totalement libérée et maîtresse de sa destinée.

L’auteur s’est voulu apaisant dans ses propos, nous dit-il lors de notre rencontre, cependant lignes après lignes ce dernier ne manque pas de nous secouer, de nous bousculer dans nos convictions, on a envie de le dire, la plume tranche, et elle pique, elle pique bien là où ça fait mal, donc là où ça nous fait du bien aussi.

« L’Afrique est ventre, elle est centre, et dans ses viscères, reposent, dans le non-temps, toutes les mémoires de la création »

Un ouvrage à lire et relire

DE LA RENAISSANCE DE L’AFRIQUE À NOTRE HUMANITÉ APAISÉE

– INTRODUCTION À LA FÉDÉRALITUDE –

Auteur : Léonce BERT

Préface : José L. MENE BERRE

Éditions : Thebookedition.com

Vous ne l’avez pas encore fait…Découvrez les ouvrages de Léonce BERT ;

  • MALUCE (Roman)
    • SWEET WORDS (poésie-texte)
    • MADE IN AFRICA (Histoire & Actualité)
    • 60 PAGES À MON AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE (Périodes-Mouvements/Gratuit sur Editionn999 & Google book)
    • LES COURS DES PRINCES DE L’ILLU ZION (Essai/Gratuit sur Editionn999 & Google book).

 

Et suivez l’auteur sur :

Édition 999

http://www.edition999.info/_Leonce-BERT_.html

Le blog de Léonce Bert

http://bertmaski.wixsite.com/leonce-bert

Facebook.com

https://fr-fr.facebook.com/LeonceBert.8/

Instagram.com

http://deskgram.com/leoncebert

Twitter.com

https://twitter.com/LeonceBert

 

 

 

 

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

EPEFA: 1ere PLATEFORME ENTREPRENEURS PROFESSIONNELS ET ENTREPRISES DE FRANCE ET D’AFRIQUE (EPEFA)

La 1ère plateforme Epefa est un carrefour des Entrepreneurs, Professionnels, Entreprises, Managers, Commerçants, Artisans, Etudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>