Home / COOPÉRATION / Covid-19: l’ONU optimiste pour l’Afrique, « le continent sera épargné du pire »

Covid-19: l’ONU optimiste pour l’Afrique, « le continent sera épargné du pire »

© Fredrik Lernery/AFP/Getty
Coronavirus : l’ONU optimiste pour l’Afrique, « le continent sera épargné du pire »
Beaucoup prédisaient une catastrophe avec l’arrivée du Covid-19 en Afrique. Mais pour l’instant, le continent est peu touché. Il faut bien sûr rester prudent, mais l’espoir est immense.

Depuis que le premier cas de Covid-19 en Afrique a été confirmé le 14 février, avec un ressortissant chinois diagnostiqué positif en Égypte, l’épidémie s’est propagée sur presque tout le continent. Pour Bill Gates, le fondateur de Microsoft, dont la fondation s’intéresse de très près à la pandémie, dans une région où les bidonvilles sont surpeuplés et les systèmes de santé, précaires, la maladie pourrait coûter la vie à 10 millions d’Africains, un chiffre impensable.

À première vue, ce continent de 1,2 milliard de personnes a donc enregistré moins de décès dus au Covid-19 que les États-Unis en une seule journée. “Les gens commencent à pousser un soupir de soulagement, bien qu’il soit trop tôt pour se dire que nous l’avons échappé belle”,soutient Murithi Mutiga, un analyste du groupe de réflexion Crisis Group basé à Nairobi.

Pourtant, plus de deux mois plus tard, certains osent à mots couverts se montrer plus optimistes. Peut-être – toutes précautions gardées – que le continent pourrait être épargné par les pires aspects de la pandémie. “Je ne comprends pas”, lance Kennedy Odede, un militant associatif. Sur 400 personnes testées au hasard dans l’immense bidonville de Kibera à Nairobi la semaine dernière, seules trois étaient positives. “Pour moi, c’est une bonne nouvelle.”

« La plupart des pays » africains ont enregistré moins de 1 000 cas de coronavirus

Le nombre relativement faible de cas de COVID-19 signalés en Afrique à ce jour laisse espérer que le continent sera «épargné du pire» de la pandémie en cours, ont annoncé les Nations Unies dans le récent résumé exécutif concernant l’impact du nouveau coronavirus sur le continent qui a été libéré le 20 mai, rapporte l’agence Sputnik.

Notant que « la plupart des pays » africains ont enregistré moins de 1 000 cas de coronavirus, l’ONU a également salué la réponse rapide de l’Union africaine qui « a agi rapidement, approuvant une stratégie continentale commune en février et complétant les efforts des États membres et des communautés économiques régionales en fournissant une plateforme de santé publique » . Le résumé souligne cependant qu’il est trop tôt pour connaître le plein impact de COVID-19 sur l’Afrique et que les « conséquences indirectes au-delà de la santé », telles que l’insécurité alimentaire, la perte de revenus, la crise de la dette imminente et « les politiques connexes et les risques pour la sécurité  « , par exemple, » portent déjà un lourd tribut  » .

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré que les Nations Unies appelaient à une action internationale pour « renforcer les systèmes de santé en Afrique, maintenir les approvisionnements alimentaires, éviter une crise financière, soutenir l’éducation, protéger les emplois, maintenir les ménages et les entreprises à flot et protéger le continent contre la perte revenus et recettes d’exportation ».  » J’ai appelé à un plan de réponse global représentant au moins 10% du produit intérieur brut mondial. Pour l’Afrique, cela signifie plus de 200 milliards de dollars de soutien supplémentaire de la communauté internationale », a-t-il déclaré.

Guterres a également noté que les pays africains devraient également bénéficier d’un accès rapide et abordable à «tout vaccin et traitement éventuels» pour la maladie en question. Selon les chiffres cités par l’ONU, 84183 cas de COVID-19 au total ont été signalés en Afrique au 18 mai, le coronavirus faisant 2739 morts.

About gherrrabi

Check Also

 Un feuilleton à grand suspens, Amnesty International au pied du mur…

“Dans le gouvernement marocain, nous insistons toujours à nous faire parvenir une copie du rapport …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *