Ils ne s’attendaient pas à un tel triomphe. Les Eléphants vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations de football ont eu le droit, lundi, à un retour en héros. Ils ont été accueillis à Abidjan par des centaines de milliers de personnes. Et après l’hommage de la foule, place à celui des autorités puisque les joueurs ivoiriens ont été décorés par le président Alassane Ouattara.

REUTERS/Luc Gnago© Fournis par RFI FR REUTERS/Luc GnagoDans la salle des pas perdus du palais présidentiel, c’est tout le gouvernement qui était présent ce mardi 10 février. Le président Ouattara, mais aussi tous les représentants des grandes institutions, ont à nouveau rendu hommage aux champions d’Afrique.

Une cérémonie bon enfant, où l’entraîneur français, Hervé Renard, s’est fait quelque peu taquiner gentiment, chambrer par le vice-président de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Story Diabate n’a pas manqué de rappeler qu’en 2012, c’était la Zambie, entraînée à l’époque par un certain Hervé Renard, qui avait battu en finale les Eléphants en compétition de la CAN. Mais aujourd’hui, tout est pardonné.

Tant et si bien que Hervé Renard comme ses 22 compagnons de jeu ainsi que le staff, se sont faits décorer commandeur, officier ou bien chevalier de l’ordre national ivoirien. Le représentant de la FIF en a profité pour suggérer que le trophée de la CAN sillonne le pays pour être montré aux millions de supporters des Eléphants. Une idée qui a semblé plaire au président Ouattara.

 

RFI