Breaking News
Home / Business / Changements climatiques / Clean Power Plan: Donald Trump enterre le plan d’Obama.

Changements climatiques / Clean Power Plan: Donald Trump enterre le plan d’Obama.

Donald Trump "creuse" le charbon ("Trump digs coal") en meeting à Charleston, en pleine campagne présidentielle, le 5 mai 2016. © BBC / capture d'écran Youtube
Donald Trump “creuse” le charbon (“Trump digs coal”) en meeting à Charleston, en pleine campagne présidentielle, le 5 mai 2016. © BBC / capture d’écran Youtube
L’Administration Trump, après avoir décidé de quitter l’accord de Paris sur le climat, va abroger cette mesure phare d’Obama.

Son “make America great again” avait fait le tour de la planète, “Trump digs coal” (“Trump creuse le charbon”) était lui resté plus confidentiel. L’autre slogan de la campagne présidentielle de Donald Trump va pourtant se concrétiser. En visite en Virginie-Occidentale, le président des États-Unis doit présenter ce mardi une série de mesures en faveur de l’industrie très polluante du charbon.

Le « clean power plan » avait été signé en août 2015 pour accélérer la transition énergétique aux États-Unis et imposer aux centrales thermiques une réduction de leurs émissions en dioxyde de carbone de 32% d’ici à 2030 par rapport à 2005. Le plan devait entraîner la fermeture de nombreuses centrales à charbon, les plus anciennes et les plus polluantes. Vu comme ça, ce plan semblait plutôt approprié pour lutter contre le changement climatique.

Lors d’une visite en Virginie-Occidentale mardi, le président américain doit présenter une série de mesures en faveur des centrales à charbon. Selon le Wall Street Journal, Donald Trump pourrait annuler les restrictions d’émissions imposées par le Clean Power Plan. Un nouveau coup porté au plan de lutte contre le changement climatique de Barack Obama.

A Lire aussi  Racisme: Trump gracie à titre posthume le boxeur Jack Johnson, premier champion du monde Afro-Americain

Dans son communiqué, la Maison Blanche qualifie le plan pour la qualité de l’air – le « Clean Power Plan » – adopté sous Barack Obama de coûteux, nuisible à l’économie et aux emplois du pays. Ce plan imposait de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 32% d’ici 2030 par rapport à 2005, ce qui condamnait à terme de nombreuses centrales et mines de charbon. Le président des Etats-Unis estime en effet que beaucoup de réglementations environnementales sont « inutiles et destructrices d’emplois ». Les associations américaines pour la protection de l’environnement sont écœurées et dénoncent « l’une des plus grosses attaques contre la santé publique, notre climat et la sécurité de chaque communauté aux États-Unis » !
Bien que près d’un quart des réserves prouvées mondiales de charbon se trouvent aux États-Unis, le pays n’est que le deuxième producteur mondial (371,3 millions de TEP en 2017), loin derrière la Chine (1 747,2 millions). L’Autralie (297,4 millions) et l’Inde se disputent la troisième place devant l’Indonésie (271,6 millions) et la Russie (206,3 millions).

La Chine est donc logiquement le premier consommateur mondial (1 892,6 millions de TEP en 2017), devant l’Inde (424 millions) et les États-Unis (332,1 millions). Le Japon s’invite au pied du podium (117,7 millions) devant la Russie (92,3 millions). L’Indonésie, pourtant quatrième producteur mondial, n’est que le neuvième consommateur mondial (57,2 millions), derrière la Corée du Sud, l’Afrique du Sud et l’Allemagne.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Diplomatie: Une semaine noire pour l’Algérie et son hybride le polisario “Algésario”

Après avoir longtemps manœuvré pour imposer un traitement distinct du Sahara marocain dans les accords …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *