Home / COOPÉRATION / Canada: Omar le saoudien demandeur d’asile risque l’expulsion, l’ONU interviendra-t-elle?

Canada: Omar le saoudien demandeur d’asile risque l’expulsion, l’ONU interviendra-t-elle?

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme demande la suspension de l’expulsion, prévue aujourd’hui, d’un Saoudien arrivé des États-Unis par le chemin Roxham. L’ONU demande à Ottawa de surseoir à cette expulsion le temps qu’elle puisse examiner son dossier.

Omar, qui a préféré taire son véritable nom par crainte de représailles contre ses proches encore en Arabie saoudite, a affirmé, en entrevue à CBC, avoir quitté ce pays après avoir été dénoncé par un collègue pour avoir critiqué au travail la guerre au Yémen.

A lire aussi:⇒ Le torchon brûle entre Ryad et Ottawa

Il affirme avoir préféré fuir au Canada pour y demander l’asile, en compagnie de sa femme et de ses deux enfants, plutôt qu’être contraint de devenir informateur pour les services de renseignement.

 

Omar dit craindre les représailles du gouvernement en lien avec ses commentaires sur le Yémen, après avoir obtenu deux chances de collaborer avec les services de renseignement. Et puisqu’il est de confession chiite, il se dit aussi menacé de persécution religieuse dans une Arabie saoudite à majorité sunnite.

Pire encoreles récentes tensions diplomatiques entre le Canada et l’Arabie saoudite lui font craindre le pire.

Vous avez trahi votre pays et avez pris la fuite vers l’un des pays avec qui nous avons de mauvaises relations, comme le Canada. Vous n’avez aucune chance de reprendre votre souffle, aucune possibilité de réclamer une troisième chance. Omar

Arrivé au Canada en 2017 avec un visa étudiant, il a présenté une demande d’asile au gouvernement canadien, mais a dû la retirer pour retourner auprès de sa femme, qui avait entre-temps été arrêtée et détenue pendant trois jours par les autorités saoudiennes.

A Lire aussi  Algérie: La communauté internationale est en devoir d’intervenir pour éviter "un génocide" des Mozabites

La famille a finalement rejoint les États-Unis, puis le Canada via le chemin Roxham. Si la mère et les deux enfants du couple ont pu présenter une demande d’asile, Omar, lui, a été considéré comme non admissible, en raison des démarches déjà entamées, puis annulées…⇒ La suite

 

About Mohammed Gherrabi

Check Also

La CIA a conclu que le prince héritier saoudien a commandité l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi

MBS mis en cause par la CIA mais dédouané par l’Arabie saoudite. Cette information divulguée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *