Home / Environnement / Cameroun : Présidentielle 2018, soutien massif de 20 partis d’opposition à la défense du vote des camerounais

Cameroun : Présidentielle 2018, soutien massif de 20 partis d’opposition à la défense du vote des camerounais

Cameroun : Présidentielle 2018, soutien massif de 20 partis d’opposition à la défense du vote des camerounais.

Au Cameroun, vingt (20) partis d’opposition s’engagent à défendre le vote des camerounais.

Le « G 20 » (entendez le groupe des 20), qui est un regroupement de vingt (20) partis politiques d’opposition en faveur de la candidature de Paul Biya à l’élection d’octobre 2018, s’est engagé ce vendredi à Yaoundé, à défendre par les voies légales, le choix des camerounais lors de l’élection présidentielle du 7 octobre dernier.

Parmi ces vingt (20) leaders, figure l’avocat Jean de Dieu Momo, président des Patriotes démocrates pour le développement du Cameroun (Paddec) huitième des vingt-trois (23) candidats à l’élection présidentielle de 2011.
Le député Robert Bapooh de l’Union des populations du Cameroun (Upc), parti historique de l’opposition qui s’est battu pour l’indépendance du Cameroun), est un autre poids lourd de cette coalition.

Condamnation

A l’unanimité la coalition des 20, a condamné la déclaration de Maurice Kamto, candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), qui s’est autoproclamé vainqueur de l’élection présidentielle du 7 octobre, moins de vingt-quatre (24) heures après le scrutin.

« Nous condamnons avec la dernière énergie, la déclaration de Maurice Kamto qui s’est autoproclamé vainqueur de l’élection présidentielle. Cette mission revient au conseil Constitutionnel qui est seul organe compétent pour le faire », a déclaré Jean De Dieu Momo.

Pour Robert Bapooh Lipot, la démarche de Maurice Kamto est illégale, manipulatrice et dangereuse pour la jeune démocratie camerounaise.

« La véritable intention cachée est la recolonisation de notre pays avec Kamto comme marionnette. Nous ne voulons pas de cela. Nous souhaitons la paix dans notre pays », explique le secrétaire général de l’Upc.
Au finish, le « G20 Rechercher G20 » a appelé au respect du verdict des urnes.

Avant ces vingt (20) leaders politiques, toute la classe politique camerounaise a dénoncé l’auto proclamation de Maurice Kamto.

A Lire aussi  Football | La CAN 2019 au Cameroun ou au Maroc? Peut-on retirer la CAN 2019 au Cameroun pour le Maroc ?

1,5 milliard

Le leader du Mrc est de plus en plus isolé politiquement. Plusieurs medias ont fait des révélations. Selon ces informations, « Maurice Kamto a perçu 1,5 milliard FCFA pour déstabiliser le Cameroun ».

Le vainqueur autoproclamé semble s’être rétracté. Le Mrc a introduit des requêtes en annulation partielle du scrutin.

La formation de Kamto, demande l’annulation du scrutin présidentiel dans les régions du Nord-ouest, du Sud-ouest, de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Extrême-Nord et du Nord.

Au total, dix-huit (18) requêtes d’annulation totale ou partielle du scrutin ont été déposées auprès du conseil constitutionnel qui va vider le contentieux et se prononcer au plus tard le 22 octobre.

Avec, Koaci

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Cameroun Paul Biya réélu avec 71, 28% des voix….

Paul Biya, à la tête du Cameroun depuis 35 ans, a été réélu pour un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *