JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Cameroun / La vidéo qui suscite une vive émotion: Macron révèle l’emprise qu’il a sur le Président Paul Biya

Cameroun / La vidéo qui suscite une vive émotion: Macron révèle l’emprise qu’il a sur le Président Paul Biya

La vidéo qui suscite une vive émotion au Cameroun.: Macron révèle l’emprise qu’il a sur le Président Paul Biya.
La diffusion samedi 22 février d’une vidéo mettant en scène le président Emmanuel Macron, interpellé par un activiste au Salon de l’agriculture, sur l’actualité socio-politique camerounaise, suscite une vive émotion au Cameroun.
La scène se passe au salon de l’Agriculture en France. Le Président Français Emmanuel Macron est interpellé par l’activiste camerounais Calibri sur le massacre qui se déroule actuellement dans son pays avec la crise anglophone. Le patron de l’Elysée, en voulant le rassurer, y est allé trop avec des révélations assez étranges sur l’emprise qu’il a sur son homologue Paul Biya. On apprend de Macron que c’est à la suite de la pression qu’il a mise à Biya que l’opposant camerounais  Kamto a été libéré de prison. Avant de prendre congé de Calibri, Macron lui a même promis d’appeler le Président Biya à nouveau pour lui mettre encore la pression pour libérer d’autres opposants dont les noms seront transmis à l’Elysée par l’activiste.

Regardez !!!

À Yaoundé, le gouvernement ne réagit pas directement aux propos du président français, mais condamne sans réserve l’acte « d’un homme qui a cru devoir interpeller le chef d’État d’un pays avec lequel le Cameroun entretient des relations d’amitié ». Le porte-parole du gouvernement camerounais, René Sadi, qualifie de contre-vérités les propos de l’homme en question.

De son côté, la Toile est inondée de réactions de désapprobation et d’indignation, allant jusqu’à réclamer des excuses de Paris.

Sur sa page Facebook, un certain Manou Nyemeck s’étonne de la stature des protagonistes : d’une part le président d’une puissance étrangère, et d’autre part celui qu’il considère comme un « brigand ».

About gherrrabi

Check Also

Maroc – Liban : le hashtag «#Merci_Sa_Majesté_le_Roi_MohammedVI» qui inonde la Toile Libanaise

En réaction aux deux explosions qui ont secoué mardi 4 août Beyrouth et qui ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *