JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Home / COOPÉRATION / Cameroun: Double Attaque Terroriste, le Gouvernement camerounais dénonce le silence des ONGs et et la Communauté internationale.

Cameroun: Double Attaque Terroriste, le Gouvernement camerounais dénonce le silence des ONGs et et la Communauté internationale.

Cameroun: Double Attaque Terroriste Le Gouvernement camerounais dénonce le silence des ONGs et et la Communauté internationale.
René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication a dénoncé dans un communiqué signé ce 8 mars 2020, le silence de la Communauté internationale face à la cruauté qu’a connue le Cameroun dans les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest ce week-end.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué du gouvernement:


« Le Gouvernement de la République porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la 35ème Edition de la Journée Internationale de la Femme a été célébrée au Cameroun avec ferveur et une remarquable mobilisation de la Nation tout entière, le dimanche 08 Mars 2020, en dépit de l’attentat perpétré à Bamenda, par les rebelles sécessionnistes, non loin de la tribune officielle, et de l’attaque terroriste d’une grande ampleur dont a été victime la ville de Galim, dans le Département des Bamboutos, Région de l’Ouest, dans la nuit du Samedi, 07 Mars 2020, aux environs de 19 heures 30 minutes.

S’agissant tout d’abord de l’attentat de Bamenda, le Gouvernement informe l’opinion, que c’est vers 10 heures, dans le vif des manifestations festives à la place des cérémonies de la ville de Bamenda, que des terroristes sécessionnistes ont actionné un engin explosif improvisé à une centaine de mètres de la tribune officielle. L’explosion télécommandée à distance, a semé l’émoi et la désolation parmi les participants aux festivités du 08 Mars 2020.

Au total, le bilan de cet attentat fait état d’un militaire tué et sept blessés graves, dont cinq (04) militaires, deux (02) Fonctionnaires de la Police et un (01) Civil.

Sur Très Hautes Instructions du Président de la République, Son Excellence Paul Biya, Chef des Forces Armées, tous les blessés ont été évacués par voie aérienne à l’Hôpital Général de Douala et ont immédiatement été pris en charge.

En ce qui concerne l’attaque terroriste de Galim, il convient d’indiquer que les assaillants lourdement armés, évalués à près d’une cinquantaine d’individus relevant des hordes terroristes sécessionnistes, en provenance de la Région du Nord-Ouest, sont entrés à Galim, dans une caravane motorisée qui s’est dirigée à dessein, sur les sites abritant la Brigade Territoriale de Gendarmerie et le Poste de Sécurité Publique de l’Arrondissement de Galim.

Les violentes attaques qui s’en sont suivies contre les éléments de nos Forces de Défense et de Sécurité, lesquels ont promptement riposté, pour repousser les assauts et protéger leurs unités respectives, se sont soldées par des pertes en vie humaine au sein des Forces Camerounaises de Défense et de Sécurité et parmi les populations civiles. Au total, quatre éléments de nos Forces ont été tués, dont deux Gendarmes et deux Fonctionnaires de la Police abattus.

Poursuivant leur abominable besogne, les terroristes sécessionnistes ont également assassinés quatre personnes civiles, dont un compatriote garde-à – vue dans la Chambre de Sûreté de la Brigade de Gendarmerie de Galim et trois concitoyens rencontrés fortuitement par ces individus déshumanisés, après les deux attaques perpétrées dans cette localité.

Le Gouvernement condamne avec fermeté ces actes ignobles, perpétrés par des criminels dont le seul objectif est de semer le chaos pour servir des intérêts égoïstes, et transmet aux familles des victimes militaires et civiles les sincères condoléances du Président de la République, Chef des Forces Armées, ainsi que le réconfort du peuple camerounais tout entier aux blessés.

Par ailleurs, au regard de l’étendue des dégâts causés par les terroristes sécessionnistes, les Forces Nationales de Défense et de Sécurité ont lancé une opération de ratissage de la zone et des dispositions ont été prises pour une sécurisation renforcée de la localité de Galim.

C’est le lieu de souligner que ces attentats particulièrement odieux, surviennent au moment où le Président de la République, est résolument engagé, avec le soutien ardent du peuple camerounais et des partenaires du Cameroun, de bonne volonté, pour la résolution définitive de la crise dans les deux Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, avec notamment, la mise en œuvre active des recommandations du Grand Dialogue National.

En conséquence, le Gouvernement camerounais dénonce le silence des Organisations Non Gouvernementales et autres acteurs de la communauté internationale, face à cette cruauté des bandes terroristes sécessionnistes, dont les commanditaires continuent du reste, de bénéficier du soutien et de la protection de certains partenaires internationaux.

Le Gouvernement de la République appelle les pays amis et partenaires internationaux du Cameroun à réprouver avec une égale détermination ces attaques terroristes dont est victime le peuple camerounais. Il les invite à prendre, dans le cadre de leurs compétences respectives, toutes les mesures de droit contre ces ennemis de la paix qui entretiennent la situation d’insécurité dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et dont certains résident à l’étranger.

Enfin, le Gouvernement exhorte les Forces Nationales de Défense et de Sécurité à poursuivre leur mission républicaine de protection des institutions et des populations, pour que force demeure toujours à la loi, et leur réitère la très haute confiance du Président de la République, Chef des Forces Armées, ainsi que le soutien de la Nation tout entière ». /-

Bilan de l’attaque de Galim
La veille de la Journée internationale de la femme(JIF) s’est vécue dans la psychose dans l’arrondissement de Galim à l’Ouest Cameroun. Pour cause, 8 personnes parmi lesquelles, deux gendarmes, deux fonctionnaires de police et quatre civils ont perdu leurs vies suite à une attaque perpétrée par les terroristes sécessionnistes.

Attaque de Bamenda
Comme si cela ne suffisait pas, le 8 mars 2020 à Bamenda au Nord-Ouest, alors que les festivités de la célébration viennent d’être lancées, le gouverneur Awa Fonka Augustine tient son discours aux femmes, un engin explosif télécommandée se fait entendre à une centaine de mètres de la place des fêtes de Bamenda.

Bilan de cette autre attaque attribuée aux séparatistes, un militaire tué, quatre autres blessés graves ainsi que 3 civils blessés qui ont été transportés « par vol aérien » pour la ville de Douala.

Face donc à cette double attaque deux jours successifs au bilan sanglant du camp de l’armée, le porte-parole du gouvernement fait un communiqué pour appeler la communauté internationale dans son entièreté, à un élan de compassion.

Rappel attaque de Yoruba
De mémoire, les groupes armés séparatistes ont attaqué le chantier de construction du poste de commandement de la 5ème région militaire interarmées au quartier Mendankwe à Bamenda le 25 février 2020.

L’attaque s’est soldée par la mort d’un soldat et d’un technicien civil, la prise en otage de 5 personnes, trois soldats blessés, un véhicule de l’armée incendié et du matériel de guerre emporté

About gherrrabi

Check Also

Maroc – Liban : le hashtag «#Merci_Sa_Majesté_le_Roi_MohammedVI» qui inonde la Toile Libanaise

En réaction aux deux explosions qui ont secoué mardi 4 août Beyrouth et qui ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *