Home / Business / Cameroun / affaire « MagForce »: Edgard Alain MEBE NGO’O, le fils adoptif de Paul Biya, incarcéré …

Cameroun / affaire « MagForce »: Edgard Alain MEBE NGO’O, le fils adoptif de Paul Biya, incarcéré …

Edgard Alain MEBE NGO’O
L’ancien ministre camerounais de la Défense, Edgar Alain Mebe Ngo’o, ex-figure du régime du président Paul Biya, a été arrêté et placé en garde à vue à Yaoundé pour de supposées malversations financières, ont déclaré des sources judiciaires.

Convoqué mardi par des enquêteurs d’une unité spéciale du Tribunal criminel spécial (TCS), spécialisé dans la répression de la grande corruption, Edgar Alain Mebe Ngo’o a été placé en garde à vue, a affirmé à l’AFP un responsable de cette juridiction.
Ce sera sans doute le détenu le plus populaire de la célèbre prison centrale de Kondengui. Alain Mebe Ngo’o, jusqu’ici présenté comme le fils intouchable de Paul Biya, occupe depuis ce 6 mars, une cellule dans un des 14 quartiers de ce centre pénitentiaire qui accueille déjà d’anciens ministres, ex-directeurs d’agences publiques, conseillers ministériels, tout ce que le Cameroun compte de hautes personnalités soupçonnées d’avoir eu une gestion délictueuse d’affaires publiques.
Après plusieurs auditions auxquelles il ne s’était jamais présenté, c’est finalement ce mardi 5 mars que l’ancien ministre des Transports a été entendu dans les locaux du Tribunal criminel Spécial (TCS), celui-là même qui enquête et réprime toutes les «infractions de détournements de deniers publics et des infractions connexes» dans la gestion publique. Pendant plusieurs heures Alain Mebe Ngo’o a fait face aux questions des enquêteurs qui ont décidé, au terme de l’audition de le placer en garde-à-vue dans une cellule du TCS. Entendu à nouveau ce mercredi 6 mars, cet ancien chef du Cabinet civil de Paul Biya, a finalement été transféré à Kondengui.
Cet emprisonnement, a commencé par l’interdiction de sortie du territoire national signée le 31 janvier 2019, son cantonnement dans la ville de Yaoundé et sa première audition au TCS au mois de février dernier.

A Lire aussi  LCCLC: A Bafia, une localité du sud-ouest dans le Fako, c'est la sauve-qui-peut.

L’information judiciaire ouverte contre l’ancien ministre de la Défense depuis un an, est liée entre autre à l’affaire « MagForce », une firme française de fourniture de matériel militaire. Il est reproché à l’ex-ministre de la Défense, une série de surfacturations de matériel destiné à équiper les armées camerounaises.

En 2010, un journaliste camerounais, Jules Koum Koum, décédé dans un accident de la route, avait enquêté sur un supposé scandale de surfacturation des tenues militaires livrées par la société de fourniture MagForce au ministère de la Défense, au moment où M. Mebe Ngo’o était à sa tête.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

[Vidéo] “Après le Soudan, ma prochaine préoccupation est le Cameroun…” Tibor Nagy, le Sous-secrétaire d’État américain chargé des Affaires africaines…

Tibor Nagy, le nouveau « Monsieur Afrique » américain L’ancien ambassadeur des États-Unis en Guinée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *