Home / COOPÉRATION / Burkina Faso: opération antiterroriste dénommée “Otapuanu” (foudre), le MBDHP met des bâtons dans les roues et évoque des « exécutions sommaires »

Burkina Faso: opération antiterroriste dénommée “Otapuanu” (foudre), le MBDHP met des bâtons dans les roues et évoque des « exécutions sommaires »

Qu’on se le dise, la complexité du fait humain est telle que l’on peut même dormir avec quelqu’un tout en ne connaissant de lui que la partie visible de l’iceberg. Connais-toi toi-même nous disait Socrate.
Le MBDHP, selon Aujourd’hui au Faso, affirme, sur la base d’une enquête menée dans la région, que 60 personnes ont été exécutées « sommairement » et n’avaient pas de lien avec les terroristes. Par ailleurs, le Mouvement informe que les forces armées inspirent de l’inquiétude au sein des populations et qu’a contrario, les groupes terroristes se présentent comme des défenseurs des habitants. Le MBDHP, tout en soulignant son opposition aux attaques terroristes, condamne les exécutions sommaires. Pour rappel, dans la nuit du 3 au 4 février 2019, des hommes armés ont tué 14 personnes à Kain dans la région du Nord. En riposte, l’état-major général des armées a annoncé avoir neutraliser 146 terroristes.

Être de connivence (loger, nourrir, fournir des informations sensibles, etc) avec les terroristes est pire que être terroristes car voici des gens socialement irréprochables et d’une humanité hors pair, mais qui sont votre pire cauchemar par excellence.

Je dis et je le répète, le simple fait que l’élimination physique de certaines personnes a ramené la quiétude devrait nous convaincre que nos FDS sont sur le bon chemin.

Aller jusqu’à douter de nos FDS est la pire des choses qui puisse arriver à un pays en guerre. Alors de grâce, que ceux qui pensent faire la défense des droits de l’homme le fasse avec objectivité; on ne peut pas se baser sur des sentiments de proches et amis pour prétendre mettre en doute le professionnalisme de gens qui veillent à notre sécurité.

Encore une fois, quelque soit les arguments des uns et des autres fondées sur une fausse connaissance de leur soi-disant amis et connaissances, qu’ils se souviennent que l’on peut passer toute une vie avec quelqu’un (dormir, manger, “tout faire ensemble”) et se surprendre à apprendre des choses qu’il aurait ourdi contre vous-même, son grand compagnon…

A Lire aussi  #OFFICIEL/Burkina Faso

Sachons raison garder. Nos FDS ne font que leur travail de sécurisation du pays et cela passe par là: neutraliser toute personne qui se serait comporté de manière à être associé à un ennemi du pays.

Force et courage à nos vaillantes forces de défense et de sécurité et malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple (d’où qu’ils viennent).

J’ai lu ceci su la page d’un monsieur du nom de PARAMANGA et j’avoue que j’adore bien la formule par lui donnée au MBDHP et je le cite:#je_ne_saurai_cheminer_une_minute_de_plus_avec_des_gens_qui_ne_doivent_des_comptes_quà_létranger

Ma démission définitive du MBDHP¹
Chers Camarades,
Après 13 longues années de militantisme au sein de votre organisme que j’ai intégré en 2006, je me suis résolu aujourd’hui à me séparer de vous. Déçu que je suis de la partialité, de la légèreté et de la superficialité avec laquelle vous abordez la question si complexe, si dangereuse et si cruciale du terrorisme dans notre pays. J’ai un devoir de reconnaissance, de compassion et d’hommage à l’égard de tous ceux qui sont tombés (civils, gendarmes, militaires, policiers) dans cette lutte téméraire contre le terrorisme, dans cette quête héroïque de liberté pour notre chère Nation, et je ne saurai cheminer une minute de plus avec des gens qui ne doivent des comptes qu’à l’étranger. Je suis fils de ce peuple martyr, et je me refuse à en être le Juda au prix de quelques perdiems envoyés par les complices occidentaux de nos ennemis au Nord et au Sahel. Veuillez agréer ma démission officielle et sans appel du MBDHP. Je vous remercie.

MBDHP¹: Mouvement Burkinabé des droits de l’Homme et des peuples

Afrique: (Vidéo) La face cachée des ONG, de “l’idéalisme à l’impérialisme”

Burkina Faso : “Otapuanu”  (foudre) une opération antiterroriste menée par les forces armées nationales dans deux régions du pays.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Burkina Faso : “Otapuanu”  (foudre) une opération antiterroriste menée par les forces armées nationales dans deux régions du pays.

Dans le cadre de la sécurisation du territoire national, les forces armées nationales conduisent une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *