Home / POLITIQUE / Burkina Faso : l’exhumation de Sankara et 12 de ses compagnons d’armes tués en 1987

Burkina Faso : l’exhumation de Sankara et 12 de ses compagnons d’armes tués en 1987


L’hymne national du Burkina Faso a été entonné mardi par la foule au passage du corbillard qui transportait les caisses contenant les restes présumés de Thomas Sankara, l’ex-président. Sa mort remonte au 15 octobre 1987, jour du coup d’Etat qui a porté peut-être par son « meilleur ami », Blaise Compaoré, au pouvoir. Les corps de douze des compagnons du « Père de la révolution » sont aussi en cours d’exhumation dans ce cimetière de Dagnoën, un quartier de la capitale Ouagadougou.


 

BURKINA FASO : LE CORPS DE L’ANCIEN PRÉSIDENT THOMAS SANKARA EXHUMÉ

Comment est-il (officiellement) mort ?
« Le 15 octobre 1987, Mariam a déjeuné avec son mari puis elle est partie au travail, raconte Ferdinand Djammen Nzepa, l’avocat toulousain de la veuve de Thomas Sankara. L’après-midi, des coups de feu ont été entendus au Palais présidentiel. Elle a appris qu’il était mort mais depuis ce jour personne n’a jamais vu son corps ». Un certificat est ensuite délivré par un médecin militaire. Il mentionne « une mort naturelle ».
Lire aussi: ⇓⇓

About Mohammed Gherrabi

Check Also

&

Royaume du Maroc: LANCEMENT OFFICIEL DU PLAN D’ACTION NATIONAL EN MATIÈRE DE DÉMOCRATIE ET DES DROITS DE L’HOMME.

S’exprimant à cette occasion, Saâd Eddine El Othmani Chef de Gouvernement a souligné l’importance du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>