Home / MONDE / BURKINA FASO : ARRESTATION D’UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA

BURKINA FASO : ARRESTATION D’UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA

Ce vendredi 17 juin 2016, une dame a été arrêtée à Ouagadougou. Cette opération a été menée par la Police nationale selon des témoins qui se sont confiés à Burkina 24. Mais il s’avère qu’il ne s’agirait pas d’une terroriste.

BURKINA FASO  ARRESTATION D'UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA
BURKINA FASO ARRESTATION D’UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA

Vers 15h, selon les témoins qui ont assisté à la scène, la dame vêtue d’un jilbab (une soutane de couleur noire) aurait demandé à un passant la situation géographique de la gare du Mali. Quelques temps après, elle aurait commencé à tenir son ventre.

BURKINA FASO  ARRESTATION D'UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA
BURKINA FASO ARRESTATION D’UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA

Ce qui a suscité la méfiance des riverains qui ont alerté immédiatement la police. Avant d’embarquer la dame, la police lui a intimé de se « débarrasser » de ses vêtements. C’est après cela qu’elle a été amenée. En attendant une communication officielle (les services de communication de la Police contactés par Burkina24 n’avaient pas d’informations officielles), la dame a été contrainte de suivre la Police.

https://youtu.be/4prs5Xskdys

«Ce n’est pas une jihadiste »

Mais une source proche de la Police nationale, qui a requis l’anonymat, a confié à Burkina24 qu’il ne s’agissait pas d’une terroriste. «Ce n’est pas une jihadiste », affirme cette source qui révèle d’ailleurs que cette femme avait déjà été arrêtée mercredi 15 juin 2016 et placée en garde à vue pour « vérification d’identité« .

BURKINA FASO  ARRESTATION D'UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA
BURKINA FASO ARRESTATION D’UNE FEMME SUSPECTE À OUAGA

Elle avait été relâchée ce matin du 17 juin. Les raisons de son interpellation est qu’elle n’avait aucun document d’identité sur elle, ne comprenait pas français, était habillée en noir et cherchait la « gare du Niger ». Mais après investigation, selon notre source, « ce n’est pas une jihadiste ».

A Lire aussi  SOCIÉTÉ: FAISONS ATTENTION À CE QUE NOUS MANGEONS

Les autorités burkinabè ont pris de nombreuses mesures ces derniers temps contre le terrorisme. Les forces de défense et de sécurité ont multiplié les appels à la vigilance à l’endroit de la population.

Avec, Source

Depuis que le pays est frappé par des attaques terroristes, les forces de l’ordre, manifestement sur les dents, ont opéré des arrestations. Il y a deux semaines, 12 personnes étaient ainsi arrêtées par les gendarmes au quartier Goughin. Peu avant cela, la gendarmerie avait annoncé l’interpellation de six personnes suspectées d’avoir donné un coup de main aux terroristes qui ont tué une trentaine de personnes le 15 janvier dernier à Ouagadougou.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

2

Afrique / ONU: Mme Bintou Keita, de la Guinée, nommée Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Bintou Keita, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>