Home / COOPÉRATION / Burkina, Attentats de Ouaga: Yako orphelin de son pasteur

Burkina, Attentats de Ouaga: Yako orphelin de son pasteur

L’Américain Mike ‪#‎Riddering‬, 45 ans, tué dans les attentats, gérait un orphelinat à Yako.

Le seul Américain qui a été tué dans les attaques de vendredi a été identifié par le département d’Etat comme étant Michael James Riddering, 45 ans. Il était un missionnaire qui travaillait pour l’orphelinat « Les Ailes de Refuge » dans la ville de Yako, selon un communiqué de l’organisation qui dirige cet orphelinat.

Le Pasteur Riddering a déménagé au Burkina Faso de la Floride, où, avec sa femme Amy et sa fille Delaney, il a vendu en 2011 des bateaux, pour venir faire le travail de missionnaire à Yako.

Samedi, l’organisation des missionnaires a fourni un compte-rendu détaillé de la visite de M. Riddering à Ouagadougou. Elle affirme qu’il s’est rendu dans la capitale le vendredi avec un collègue de travail (de Yako), identifié seulement comme pasteur Valentin, pour rencontrer un groupe de missionnaires qui venaient d’arriver des États-Unis.

Ils sont arrivés dans la ville avant l’heure prévue pour le rendez-vous et se sont arrêtés au Café Cappuccino, qui a été attaqué pendant qu’ils étaient à l’intérieur.

Selon le groupe, Mme Riddering a reçu un appel téléphonique du pasteur lors de l’assaut disant « urgent: demande de prière». Mais la ligne a été vite coupée.

Dans un post sur Facebook, Mme Riddering explique que l’appel venait du téléphone de son mari.

« Il semble que le pasteur Valentin était en quelque sorte séparé de Mike lors de l’attaque et se cachait quelque part dans le Café Cappuccino, » dit le groupe de missionnaires.

Le pasteur Valentin a ensuite été secouru par les forces de sécurité, mais il ne savait pas ce qui était arrivé à son compagnon M. Riddering, et pendant de nombreuses heures, le sort de ce dernier est resté inconnu.

C’est un autre missionnaire, Philip Matheny, qui a retrouvé son corps le samedi dans une morgue.

L’orphelinat, « Les Ailes de Refuge » à Yako explique qu’en plus de sa femme et sa fille Delaney, M. Riddering laisse dans le deuil trois autres enfants Haley, Biba et Moise.

S’adressant à son mari dans son éloge funèbre sur Facebook, Mme Riddering a écrit: « Vous avez laissé un bon héritage ici. Je peux seulement imaginer les aventures que vous vivez maintenant « .

Aqmi dans un communiqé officiel a publié les images des 3jihadistes tués à ouaga.

Avec; Radio Omega; le New York Times, CNN et le Guardian

About Mohammed Gherrabi