Home / POLITIQUE / Burkina : 5 touaregs qui seraient venus du territoire malien ont attaqué la mine de manganèse de Tambao dans la région du Sahel

Burkina : 5 touaregs qui seraient venus du territoire malien ont attaqué la mine de manganèse de Tambao dans la région du Sahel

Pour le moment, le bilan selon des témoins fait état de l’enlèvement d’un expatrié européen du nom de Gherghut Lulian, âgé de près de la quarantaine. Un gendarme aurait été blessé dans l’attaque.

Un gendarme burkinabè est grièvement blessé de même qu’un chauffeur de la mine. L’attaque a été confirmée par des sources sécuritaires.

Le gendarme blessé est évacué à Ouagadougou la capitale. L’expatrié enlevé est de nationalité française, mais d’origine roumaine. D’autres sources indiquent que les assaillants seraient repartis vers le Niger.

Le gendarme a été touché à la tête et la cuisse. Un chauffeur a également été touché à la cuisse lors de cette attaque.

Source: Radio Oméga

LES FORCES DE SÉCURITÉ AVAIENT CONNAISSANCE D’UNE ARRIVÉE DE DJIHADISTES AU BURKINA, SELON MALAM IDÉ, EX MAIRE DE MARKOYE

Après l’attaque de Tambao samedi 4 avril, Radio Oméga a dépêché un journaliste sur les lieux pour constater les faits. Sur place, Asmahou Dao a pu rencontrer l’ex maire de Markoye, Malam Idé. Il informe que la présence des djihadistes sur le territoire burkinabè était connue des autorités militaires.

Avec Asmahou Dao, envoyée spéciale à Tambao

« C’est la gendarmerie qui m’a appelé vers 11h (le samedi 4 avril, ndlr) pour me dire qu’il y a eu une attaque au niveau de Tambao et qu’il y a eu des tirs sur des personnes » a d’abord informé Malam Idé.

Il précise que c’est depuis 2010 qu’il est maire de Markoye et que c’est la première fois que la population est confrontée à un tel évènement « dans la région du Sahel et plus particulièrement dans la province de l’Oudalan ».

Depuis que vous êtes maire, des actions avaient-elles été prises en particuliers contre les djihadistes ? A cette question de notre envoyée spéciale Asmahou Dao, le maire est catégorique : « Oui ! ».
Et il poursuit : « il y a un détachement militaire qui est à 3 km de Markoye et les gendarmes font des patrouilles. Aussi, entre Markoye et Tin- Akoff, il y a un poste de police qui a été créé il y a deux ans de cela ».

Malam Idé a également déclaré qu’il y a un mois de cela, il y avait même eu une compagnie de militaires qui sont partis sur le front. « On avait appris que les djihadistes rentraient. Quand ils (les militaires) ont appris cela, ils ont envoyé des gens sur la frontière pendant deux à trois semaines », a-t-il ajouté.

Selon l’ex maire, le calme règne à Markoye, mais les populations vivent dans la peur suite à cette attaque.

About Mohammed Gherrabi

Check Also

Côte d’Ivoire: La décision des juges sur la liberté provisoire ou conditionnelle de Gbagbo et Blé Goudé. Laurent Gbagbo se présentera n’exclut pas un retour sur la scène politique s’il est acquitté

  Les lignes semblent bouger de plus en plus en faveur de Laurent Gbagbo et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *